mercredi 14 septembre 2011

Rose de Tatiana de Rosnay, Paris sous Haussmann

Au delà de la vie de Rose Bazelet, ce roman est intéressant pour ces références historiques, les descriptions des quartiers de Paris qui sont faites et les personnages évoqués. Ces éléments nous plongent habilement dans le Paris du XIXe siècle.

Sous le second empire, le baron Haussmann met en oeuvre des travaux afin d'embellir et
d'assainir Paris (1852-1870). Les rues sombres et étroites doivent laisser place à de larges
avenues et boulevards.
Ces travaux, onéreux et mal perçus par beaucoup, accentuent la révolte d'une population qui souffre.
Plusieurs faits historiques sont évoqués, comme par exemple, l'attentat d'Orsini contre l'Empereur Napoléon III en 1858.

Le lecteur se promène à travers les rues de la capitale.
Nous connaissons certains lieux (Eglise Saint-Germain-des-Prés, rue de Rennes, rue du Four, jardins du Luxembourg (avec la fontaine Médicis), bd de Sébastopol, rue de la harpe, ...) ou bien ceux-ci ont depuis disparu (rue d'Erfurth, rue Childebert, rue Sainte-marthe, cour du Dragon, rue Taranne, rue Gozlin,...).


La cour du Dragon photographiée par Eugène Atget en 1913


Intéressantes aussi, les différentes références aux personnages de l'époque.
L'héroïne rencontre Marville, qui photographie le Paris d'avant Haussmann.
Elle évoque Delacroix, Victor Baltard, quelques écrivains tels que Flaubert, BaudelaireZola qui connaissent d'ailleurs des déboires judiciaires du fait de leurs écrits.

Plus d'informations sur le site officiel du roman et le téléchargement gratuit du premier chapitre
http://www.tatianaderosnay-rose.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire