lundi 31 octobre 2011

'Melmoth réconcilié' par Honoré de Balzac


Honoré de Balzac publie Melmoth réconcilié en 1835, au début du tome VI du Livre des Conteurs, chez l'éditeur Lequien. L’œuvre paraîtra ensuite en 1846, dans le tome XIV de la Comédie humaine chez l’éditeur Furne.

Dans Melmoth réconcilié, on retrouve les sujets balzaciens:
·         Paris
·         Le mysticisme, la rédemption
·         Le monde de la banque (et même de la Banque)
·         Le portrait d’un personnage singulier (le caissier Castanier)
·         Les femmes, qui ne sont ici que libertinage et cupidité


Le personnage de Melmoth provient du roman gothique de 1820 Melmoth, l’homme errant de l’irlandais Charles Robert Maturin. Il raconte l’histoire d’un homme vendant son âme au diable contre 150 ans de vie et qui passe le reste de ces jours à chercher quelqu’un qui reprenne le pacte.
Oscar Wilde, parent de Charles Robert Maturin, se faisait appeler Sebastian Melmoth pendant ses voyages et suite à son séjour en prison.


Dans Melmoth réconcilié, Balzac nous raconte l’histoire du caissier Castanier, qui travaille dans la banque Nucingen rue Saint-Lazare à Paris.
Rue Richer, il a installé sa maîtresse, Aquilina, dans un logement qui lui coûte cher.
Il organise alors le vol d’une grosse somme d’argent auprès de son employeur mais c’est avant sa rencontre avec Melmoth…

Ce livre est avant tout une satire: le diable est personnifié, omniscient et hideux physiquement.

Melmoth Réconcilié - Honoré de Balzac

Aucun commentaire:

Publier un commentaire