dimanche 27 novembre 2011

Le jardin du Palais-Royal

Dans les siècles passés, le Palais-Royal a été le lieu le plus agité de Paris.
Il est aujourd'hui au contraire, un lieu de calme, amène et isolé des rues parisiennes....

Afin de se rapprocher du Louvre, le cardinal Richelieu acquiert en 1624 l’hôtel d'Angennes et fait construire le Palais-Cardinal en 1627.
A sa mort en 1643, le cardinal Richelieu lègue au roi le Palais-Royal.
En 1692, il devient la propriété de Monsieur, frère de Louis XIV, duc d'Orléans.
A partir du milieu du XVIIIe siècle, le Palais-Royal voit ses fréquentations changer avec l'arrivée de femmes de petite vertu.

Le Palais-Royal a été un lieu de rencontre fondamental pour les agitateurs qui ont poussé les parisiens à la Révolution. C'est là que, la nuit du 14 juillet 1789, les parisiens ont disposé comme un trophée la tête du gouverneur de la Bastille, le marquis de Launay.

Le jardin du Palais-Royal est bordé de galeries. Celles-ci furent louées à partir de 1781 à divers commerçants.

A la Restauration, le duc d'Orléans Louis-Philippe, récupère le Palais-Royal. Après avoir éliminé les commerces douteux, il mène de nombreux travaux d'amélioration du site.

Le jardin du Palais-Royal est aujourd'hui composé d'un bassin à jets d'eau, de quatre rangées de tilleuls, de monuments tels que le Charmeur de serpents d'Adolphe Tabard (1875).
Chaque vendredi à douze heures précises, un coup de canon est tiré dans le jardin.

Bassin à jets d'eau du jardin du Palais-Royal


Outre les expositions temporaires, l'art contemporain est entré au Palais-Royal en 1986 avec les très contestées colonnes de Daniel Buren et les boules de Pol Bury.

Colonnes de Buren, qui servent
donc de bancs publics aux touristes :)

Colonnes de Buren
et ses cours d'eau souterrains

Voici une vidéo de 1967 qui nous parle de l'arrivée de l'art contemporain dans les jardins du Palais-Royal:

Aucun commentaire:

Publier un commentaire