lundi 21 novembre 2011

Lettres à Lou de Guillaume Apollinaire

On est en décembre 1914. Guillaume Apollinaire s’engage dans l'armée française. Quelques semaines auparavant, il a rencontré Louise de Coligny-Châtillon, sa Lou.

Guillaume Apollinaire est amoureux mais Lou n’a pas les mêmes sentiments. Il part au front, la revoit une dizaine de jours et entame une correspondance avec elle.
Ce couple éphémère rompt en mars 1915 mais ils restent amis, d'où la poursuite de leur correspondance.

Les lettres de Guillaume Apollinaire sont d'une délicatesse infinie. Les mon Lou et les mon chéri sont d'une grande tendresse.
Par moments, on ressent un certain malaise à la lecture de ces lettres. Le lecteur prend connaissance de ce qu'un couple a de plus intime... ses ébats.
A la fin de ce recueil, une question me taraude, comment une femme peut-elle s’éloigner d’un homme qui lui écrit de telles lettres ?

Par les réponses de Guillaume Apollinaire, on devine quelque peu les lettres de Lou, qui a un tempérament plus qu'affirmé…

Après leur rupture en mars 1915, le ton des lettres change : l’érotisme n’est plus, le quotidien et la guerre sont alors les sujets principaux des lettres.
Guillaume Apollinaire raconte sa vie de sous-officier pendant cette Grande Guerre qu'il nomme la plus grande bataille d'artillerie de tous les temps.

Guillaume Apollinaire pratiquait parfois dans ses poèmes et lettres, ce qu'il appelait des calligrammes.


Lettres à Lou - Lettre 81
Guillaume Apollinaire

Guillaume Apollinaire décède peu de temps après, en 1918. Sa tombe se trouve à Paris au cimetière du Père-Lachaise.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire