jeudi 17 novembre 2011

La fuite de Louis XVI le 21 juin 1791

Depuis octobre 1789, Louis XVI n'a plus la possibilité de se déplacer comme il le souhaite. Surveiller en permanence, il est l'otage de son propre peuple.

Il est minuit le mardi 21 juin 1791.
Une citadine attend la famille royale rue Saint-Honoré, près du château des Tuileries.
A la porte Saint-Martin, la famille embarque dans une grosse berline prévue pour cette fuite.

L'itinéraire est prêt. L'objectif est d'atteindre en quelques heures Montmédy, près de la Belgique. Dix mille soldats autrichiens seront là pour protéger Louis XVI et sa famille.

Bien vite la nouvelle de la fuite de Louis XVI s'est répandue dans Paris.
Les parisiens s'embrasent...
La Fayette, commandant de la Garde Nationale, envoie partout des courriers pour ordonner la capture de la famille royale.

A huit heures du soir, Drouet, le maître de poste du relais de Sainte-Menehould croit reconnaître la famille royale. Il a servi dans les dragons à Versailles.
Lorsque deux courriers venus de Paris, l'informent de la fuite du roi, Drouet s'élance et rejoint la berline à Varennes-en-Argonne.

La tentative de fuite de la famille royale vient d'échouer.
Le retour à Paris n'est qu'humiliations... et Louis XVI nie avoir tenté de s'enfuir.


Arrestation de Louis XVI et sa famille à Varennes en 1791

6 commentaires:

  1. Drouet, triste sire...



    Un Breton

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir,

    Merci pour votre commentaire.
    Je vous rejoins tout à fait.

    Je vous souhaite un excellent réveillon.

    Isabel

    RépondreSupprimer
  3. wesh c trau b1 se sit jador

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les jeunes sont pitoyables aujourd'hui...

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer