samedi 31 décembre 2011

Bruegel, le moulin et la croix de Lech Majewski

Bruegel, le moulin et la croix est un film polonais et suédois de Lech Majewski, qui rend un hommage au peintre flamand Pieter Bruegel.

Bruegel, le moulin et la croix est un film atypique, étrange, inoubliable et particulièrement esthétique.

Nous sommes en 1564. Charles Quint a transmis à son fils futur Philippe II d'Espagne, la zone dite des Pays-Bas espagnols. Les Flandres subissent alors l’occupation espagnole. Les guerres de religion s'intensifient.
Quelques images du film sont d'une rare cruauté et permettent de comprendre le tourment de ce peuple subissant l'occupation étrangère.

Tout est étonnant dans ce film! Les plans sont en caméra fixe cependant la succession des poses est limpide.
Les paysages lointains sont des peintures. Les divers personnages présentés deviennent des modèles immobiles dans les vastes paysages des tableaux de Pieter Bruegel.

Le film est muet, la plupart du temps, comme l'est un tableau.
Seules quelques rares exceptions viennent presque troubler cette quiétude sonore: commentaires de Pieter Bruegel, réflexions d'une mère, monologue d'un bourgeois, bruitages,  ...

Bruegel, le moulin et la croix est un film de contrastes:
- les jeux de lumière exceptionnels en clair-obscur, qui pourtant ne sont pas une particularité de la peinture de Bruegel
- le silence et la mort en regard de la maternité et de la joie de vivre des enfants
- la pudeur et la discrétion protestante en regard de la violence (mât de supplice, enterrement à vif, ...) et parfois de la grossièreté des tuniques rouges espagnoles
- l'amour d'un jeune couple amant en regard de l'indifférence, voire de la violence, du vieux couple
- l'irréalité de l'apparition de la cavalerie dans le brouillard intense en regard de la réalité crue des actes qui vont être commis

L'irréalisme du moulin à vent perché en haut d'un rocher renvoie au divin et au céleste bien loin de la cruauté des hommes. Le meunier, tel un dieu, surveille la terre. Le ciel se déchaîne excédé par la cruauté des hommes.

Les thèmes de Bruegel, le moulin et la croix sont nombreux:
- la mort (parfois représentée comme un personnage), le suicide, la torture
- la maternité
- le pouvoir de la peinture qui peut figer le temps
- l'Histoire et la politique avec l'occupation espagnole et les conflits entre religions
- la spiritualité (Marie, Jésus, Calvaire, crucifixion, ...)

Le film nous présente, à travers le personnage de Bruegel, le processus intellectuel d'élaboration d'une peinture (métaphore de l'araignée à voir dans le trailer) et l'analyse qu'il en est fait à son commanditaire, véritable leçon de peinture.

Lech Majewski rend hommage à une grande partie de l'oeuvre de Bruegel:

Le portement de croix 1564
The way to Calvary
Pieter Bruegel
Kunsthistorishes Museum Wien

Les chasseurs dans la neige 1565
The hunters in the snow
Pieter Bruegel
Kunsthistorishes Museum Wien


Le suicide de Saül 1562
The death of Saül
Pieter Bruegel
Kunsthistorishes Museum Wien

La journée sombre 1565
The dark day
Pieter Bruegel
Kunsthistorishes Museum Wien


La tour de Babel 1563
The tower of Babel
Pieter Bruegel
Kunsthistorishes Museum Wien


La rentrée des troupeaux 1565
The return of the herd
Pieter Bruegel
Kunsthistorishes Museum Wien


La pie sous le gibet 1568
The magpie on the gallows
Pieter Bruegel
Hessisches Landesmuseum
Darmstadt, Allemagne




Film : Bruegel, le moulin et la croix
Réalisateur : Lech Majewski
Acteurs : Rutger Hauer, Charlotte Rampling, Michael York

Si le billet vous a plu, merci de me laisser un commentaire...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire