vendredi 27 janvier 2012

Doisneau Druillet Paris de fous

Doisneau Druillet Paris de fous est une bande dessinée de science-fiction basée sur les photographies de Robert Doisneau, les dessins de Philippe Druillet et les textes de Stan Barets. Cet ouvrage est paru en 1995 chez Dargaud.

Doisneau Druillet Paris de fous est avant tout un ouvrage qui rend un vibrant hommage posthume à Robert Doisneau, l’ami de Philippe Druillet.

Sur la base de magnifiques photographies noir et blanc de Robert Doisneau, Philippe Druillet a produit des illustrations fascinantes tant dans les traits que dans le choix des couleurs.
L’ouvrage présente un Paris à la fois réel et fantastique.

Philippe Druillet est un dessinateur de Bande Dessinée, illustrateur, scénariste qui a marqué la Science-fiction française. Les planches de Druillet diffèrent de la Bande Dessinée traditionnelle: la mise en page des planches a une construction insolite, inhabituelle dans le monde de la Bande Dessinée.
En 1966, le premier livre de Philippe Druillet, Le Mystère des abîmes met déjà en scène le héros Lone Sloane dans un univers de science-fiction.
En 1969, René Goscinny fait paraître huit planches de Philippe Druillet dans le journal Pilote.
En 1974, il fonde avec Jean Giraud, Jean-Pierre Dionnet, et Bernard Farkas Métal Hurlant et la maison d’édition des Humanoïdes Associés.
En 1980, il produit Salammbô, une trilogie inspirée par le roman éponyme de Gustave Flaubert.
Il s’est aussi intéressé à l’Opéra Rock (La nuit est une œuvre culte de Hard Rock), la peinture, la sculpture, l’architecture et l’infographie.
Il a créé des décors pour le cinéma et pour des séries telles que Les rois maudits, ainsi que les affiches des films La guerre du feu et Le nom de la rose.

Les aventures de Lone Sloane, aventurier solitaire futuriste et interstellaire, contenues dans des planches parfaitement abouties, aux couleurs de braise, aux cadres démesurés, aux univers géométriques, à la démesure des illustrations, ... bouleversent la vision traditionnelle de la Bande Dessinée.
La subtile déconstruction de l’ouvrage souligne les errances dans Paris de Lone Sloane.
Les textes se mêlent et nous racontent de multiples histoires.

Ce magnifique voyage dans le temps reprend quelques uns des moments historiques que connut Paris:
« Les Normands prennent pied au Châtelet. La foule massacre les gardes de la Bastille. La Saint-Barthélémy laisse une traînée de sang dans les rues de Paris. La Terreur règne. La Fronde gronde. Les Goths ont mis le siège. Les Cosaques campent sur les Champs-Elysées. Les Armagnac massacrent les Bourguignon. La guillotine ruisselle, le tocsin sonne, les balles sifflent, le canon tonne, le pavé se hérisse de barricades. Gavroche tombe le fusil à la main. Les derniers Fédérés préfèrent mourir sur place contre un mur du Père-Lachaise... »

Dans cet ouvrage, les monuments parisiens sont démultipliés, déformés, colorés, redimensionnés, personnifiés (yeux rouges, bleus)... le regard du lecteur sur ces symboles parisiens est changé!

Paris semble pourtant vide : une ville composée de monuments mais quasiment vidée de sa population au point que Lone Sloane rencontre par hasard et à plusieurs reprises sa conquête Lola.

Ce voyage cosmique s’articule autour de différents thèmes:
  • Paris, bien sûr
  • l’art (le Penseur de Rodin à Meudon, l'Opéra, le Louvre, le Centre Pompidou) 
  • et en particulier, la photographie (nombreuses planches de Robert Doisneau)
  • le mal-être et le désespoir (« Y a-t-il un bonheur ici bas? »)
  • l’amour (Lone Sloane et la belle Lola, Béatrice et son amant) 
  • les conflits (les rivières de sang qui coulent du Sacré-Cœur) 

Au-delà des photographies de Robert Doisneau, cet ouvrage évoque les circonstances de la parution du premier livre La banlieue de Paris du photographe, qui a bénéficié de l'appui de Blaise Cendrars, particulièrement intéressé par la ville de Gentilly, où Robert Doisneau est né.




Cartonné: 125 pages
Editeur : Dargaud
Date de parution: 1995
ISBN: 978-2205042719

Si le billet vous a plu, merci de me laisser un commentaire...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire