jeudi 5 janvier 2012

La princesse de Mantoue de Marie Ferranti

La princesse de Mantoue est un roman historique de Marie Ferranti publié en 2002. Marie Ferranti a reçu la même année le Grand Prix du roman de l'Académie Française pour cet ouvrage.

Le roman nous raconte l'histoire de Barbara de Brandebourg, mariée à Louis III Gonzague de Mantoue. Ils ont onze enfants aux destins divers :
Frédéric (marquis de Mantoue), Francesco (cardinal), Jean-François (seigneur de Sabbioneta et de Bozzolo), Cecilia (nonne), Susanna (nonne) , Dorothée (épouse Galléas Sforza, duc de Milan), Rodolphe (seigneur de Castiglione delle Stiviere, de Solférino, de Luzzara, de Poviglio et de Castel Goffredo), Barbara (épouse Eberhard Ier, duc de Wurtemberg), Lodovico (évêque de Mantoue), Paolina (épouse Léonard Gustave Ier de Görz), Gabriella (épouse Corrado Fogliano).
Louis de Gonzague devient marquis de Mantoue en 1444 à la disparition de son père Francesco de Gonzague.

L’ouvrage évoque notamment:
- Les conflits qui opposent les grandes figures italiennes pour l’obtention du règne sur les grandes villes du pays.
- Le goût pour les arts de quelques familles italiennes
- Les liens entre les artistes et les familles au pouvoir
- Quelques grandes familles italiennes : Sforzas, d’Estes, Malatestas, Médicis, Gonzague, ...
- Les mariages d'intérêt

La princesse de Mantoue débute et se termine sur l'oeuvre d’Andrea Mantegna, la Camera depicta degli Sposi du château San Giorgio de Mantoue.
« Mantegna restera attaché près de cinquante ans à la maison des Gonzague. Il aimait tant Mantoue, nous dit Vasari, qu'il s'y fit construire une merveilleuse maison, qui pouvait rivaliser en beauté avec celle des grands seigneurs ».

Quelques passages de l’ouvrage permettent d’éclairer le lecteur sur cette œuvre d’Andrea Mantegna :

« Sur un mur, il peindra l'annonce, à la cour de Mantoue, de la nomination de Francesco, le fils de Louis et de Barbara de Gonzague, au rang de cardinal... »


Camera depicta (L'annonce)
Andrea Mantegna, 1474
Château San Giorgio
Mantoue

« ... sur l'autre mur, son arrivée et la rencontre avec son père et ses frères, venus l'accueillir aux portes de la ville »



Camera depicta (La rencontre)
Andrea Mantegna, 1474
Château San Giorgio
Mantoue


« Mantegna a dessiné le motif géométrique de la plinthe qui court tout le long du mur : de simples médaillons ovales dont le centre et les décoinçons sont incrustés de marbre rose et vert. Les pilastres, qui surmontent la plinthe sont décorés de feuilles d’acanthe dorées. Des encorbellements placés en haut des pilastres peints sur les murs et dans les angles partent de grandes nervures qui divisent le plafond, près de l’oculus, en huit caissons losangés et dessinent des lunettes semi-circulaires le long de la partie supérieure des murs. Chaque lunette s’orne d’un emblème peint sur un bouclier suspendu à une guirlande (...). Les armoiries des Gonzague sont représentées au-dessus de la porte percée dans la paroi sud. Dans les médaillons entourés d’une couronne de laurier, placés dans les caissons losangés, se trouvent les bustes des huit premiers empereurs romains, soutenus par des putti, qui se détachent sur une imitation de mosaïques d’or. »


Camera depicta (La chambre peinte des époux)
Andrea Mantegna, 1474
Château San Giorgio

« Dans la lucarne, sous un ciel dont un gros nuage mousse comme de la crème de lait, des jeunes femmes, entourées d'anges, d'une Maure et d'un paon, se penchent au-dessus d'une balustrade. (...) L'une d'entre elles se coiffe, une seule a la tête couverte, la Maure, suivant la coutume de son pays, a la tête enturbannée d'un tissu de couleur. Encore qu'elle ne soit qu'une servante, elle donne une impression de grande familiarité avec ses maîtresses. J'oublie un panier de fruits merveilleux (...) il côtoie le paon, dont le plumage rivalise en beauté avec les ailes des anges »


Camera depicta (Oculus)
Andrea Mantegna, 1474
Château San Giorgio
Mantoue

Il est difficile d’en dire plus sur les références historiques décrites dans ce livre… cependant comme l’annonce la quatrième de couverture, la postface est épatante...


Marie Ferranti
La princesse de Mantoue

Broché: 144 pages
Editeur : Gallimard
Date de parution: 2002
Collection : Folio
ISBN: 978-2070313877

Si le billet vous a plu, merci de me laisser un commentaire...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire