mercredi 25 janvier 2012

Nogent Eldorado du dimanche de Marcel Carné


Nogent Eldorado du dimanche est le premier film de Marcel Carné. Il s'agit d'un film muet réalisé en 1929.

Dans ce document particulièrement émouvant, Marcel Carné nous présente en partie la vie des parisiens pendant l’entre-deux-guerres.

Le plan sur l’ange de la Bastille nous rappelle le point de départ d’une ligne de chemin de fer construite en 1859.
Cette ligne, au départ de la Bastille et allant vers la banlieue, desservait Nogent-sur-Marne et a rendu les berges de la Marne facilement accessibles aux parisiens pour leur temps de repos dominical.

Si l’on ne peut plus reconnaître la campagne filmée pendant le trajet, on devine aisément l’arrivée à la gare de Nogent-sur-Marne, aujourd’hui gare de RER.
Les parisiens descendaient ensuite l’avenue Victor Hugo, qui permet aujourd’hui d’accéder au pavillon Baltard, et atteignaient les berges de la Marne.
Des barques transportaient éventuellement les promeneurs vers d’autres sites des bords de Marne (Champigny, Saint-Maur, Le Perreux, …).

C’est l’époque des guinguettes, des baignades, des compétitions d’aviron, des fêtes nautiques, …
C’est aussi dans ces années que les parisiens les plus fortunés font construire à Nogent de somptueux hôtels particuliers.

… et finalement le dimanche soir tout ce petit monde remontait l’avenue Victor Hugo pour prendre le train du retour. La mélancolie du retour est soulignée par l’alternance du violon et de l'accordéon.

Le générique de Nogent Eldorado du dimanche signale que ce film a été perdu pendant près de quarante ans et que l’on doit à Marcel Carné, qui en avait conservé un exemplaire, le plaisir de le voir aujourd’hui.




Si le billet vous a plu, merci de me laisser un commentaire...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire