dimanche 19 février 2012

Marie-Antoinette à Versailles - Secrets d'Histoire

Suite à la restauration du Petit Trianon, Stéphane Bern nous présente le lieu construit en 1779 pour Marie-Antoinette.

Devenu roi, Louis XVI offre à Marie-Antoinette le Petit Trianon et l'aménagement du parc qui l'entoure.
Marie-Antoinette fait aménager un jardin à l'anglaise composé d'un hameau d'agrément ainsi que de différents monuments décoratifs: le Belvédère, le Temple de l'amour conçu par Richard Mique, une grotte qu'un bruit de cascade isole phoniquement, ...
Le hameau de la reine est composé de divers éléments dont un boudoir, la maison de la reine, un moulin, la tour de Marlborough, une laiterie, la petite chaumière de Mme de Lamballe, ...

Ce hameau offre à Marie-Antoinette une vision idéalisée et aseptisée de la vie à la campagne.
Marie-Antoinette aime tant le lait que Louis XVI lui fait construire à Rambouillet une deuxième laiterie à la gloire d'Amaltée, la chèvre qui nourrit Jupiter pendant son enfance.

Autre lieu notable, le jardin Balbi est présenté comme le plus haut lieu de libertinage du XVIIIe siècle. En 1785, le comte de Provence, frère de Louis XVI, fait concevoir à Versailles ce jardin par son architecte Jean-François-Thérèse Chalgrin. De tradition sino-anglaise, l'ensemble comprend des étangs, des grottes, un cours d'eau artificiel. Le comte de Provence offre ce jardin à la comtesse de Balbi, sa maîtresse, qui l'aidera à fuir en Belgique en 1791.

On apprend qu'Axel de Fersen, l'ami intime de Marie-Antoinette, échange avec celle-ci une correspondance utilisant des méthodes élémentaires de cryptage ou bien des méthodes chimiques.

Stéphane Bern nous rappelle cette anecdote: Louis XVI demande au botaniste de la cour de trouver un substitut au pain face à la hausse du prix du blé. Antoine Parmentier lui présente la pomme de terre mais celle-ci suscite la méfiance du peuple. Le document ne le précise pas mais cette méfiance était peut-être légitime du fait de l'arsenic que les épluchures de pommes de terre contiennent naturellement.

Marie-Antoinette crée la charge de chocolatier à Versailles. Le chocolat était considéré comme un médicament. La recette consommée par Marie-Antoinette est présentée et absolument impossible à réaliser. Les ingrédients sont de l'eau, du sucre, de la vanille, de la poudre d'ambre de cachalot (cachalot fossilisé) et du chocolat...


Marie-Antoinette


Marie-Antoinette


Marie-Antoinette


Marie-Antoinette


Marie-Antoinette


Marie-Antoinette

Aucun commentaire:

Publier un commentaire