vendredi 17 février 2012

Paris Périph de Richard Copans


Paris Periph est un film documentaire de 2004 de Richard Copans.



Ce documentaire présente le boulevard périphérique sous différents angles. Le périphérique est un lieu de transition, une frontière entre Paris et sa banlieue, une formalisation de la circonférence de la capitale, ... et aussi un lieu dominé par le bruit!

Le fil conducteur du documentaire est un chanteur au sens de l'humour affirmé:
Un boulevard qui tourne en rond
Il ne porte le nom ni d'un député, ni d'un général
Non! Son nom c'est sa fonction
Le boulevard périphérique de Paris
Le documentaire rappelle que la mairie de Paris considère le périphérique comme un boulevard bien qu'il soit réservé aux voitures.

Le périphérique est d'abord une frontière difficile à franchir.
A Gentilly, l'église est séparée de la Cité Universitaire par le périphérique mais la création d'une passerelle a redonné quelque peu vie à l'Eglise.
A Saint-Mandé, le spectateur découvre à quel point le franchissement du périphérique est une difficulté pour la circulation locale. Les souterrains piétons permettent parfois de pallier à ce problème.
A Montrouge, les immenses et austères murs anti-bruit absorbent les nuisances sonores tout en enlaidissant le paysage et en réduisant la luminosité dans les habitations.

On apprend que, sur la base d'un parking dont l'objectif premier visait à dissuader les banlieusards d'entrer à Paris en voiture, s'est construit le centre commercial de la porte de Bagnolet.

Et sur un rythme d'essuie-glace, notre chanteur égraine le nom de quelques portes du périphérique:
Quai d'Issy, Sèvres, Brancion, Vanves, Châtillon
Porte d'Orléans, de Gentilly, d'Italie, d'Ivry
Quai d'Ivry, Bercy, Charenton, porte Dorée
Saint-mandé, bois de Vincennes, Saint-Gervais
Bagnolet, Aubervilliers, Pantin, La chapelle, Saint-Ouen
Clichy, Asnières, Champerret, Maillot
Dauphine, La muette, Passy, Auteuil, Saint-Cloud
et on recommence!

Le périphérique est aussi vu à travers les nombreux HLM construits bien trop près du boulevard et dont les les toits sont ornés d'hideuses enseignes commerciales.
Un cameraman recherche, quant à lui, l'esthétique d'une bretelle d'accès au périphérique, une esthétique visuelle et sonore en contradiction, comme il l'avoue, avec la nature du lieu...
Le périphérique, c'est aussi la souffrance du travail de nuit, des métiers de l'ombre, des travailleurs qui réparent les routes, les tunnels, ...

Notre chanteur rappelle les grands jalons de la construction du boulevard périphérique:
Pensé en 1937
Nommé en 1943
Dessiné en 1954
Commencé en 57
Puis inauguré en 73

et revient sur quelques bâtiments qui ornent le boulevard périphérique:
C'est la plus belle avenue de Paris...quelle promenade d'architecture!
Roger Taillibert, aux arches de béton d'un stade sur le périphérique! Parc des princes, porte de Saint-Cloud
Alexandre Chemetoff d'une nouvelle muraille rouge rendit hommage aux HBM, porte de Pantin
Pierre Riboulet combina la courbe et la pente pour offrir du calme aux enfants de l'Hôpital Robert Debré
Architecture studio protège les étudiants par un double mur de béton, résidence universitaire Francis de Croisset paris 18e
Pierre Dufau de plastique habilla le bâtiment de la SNECMA, l'atelier de Montrouge et construisit de beaux volumes de tours à Issy-les-Moulineaux, Bâtiment EDF
Chrisian Hauvette qui de coursives et de doubles fenêtres habilla le logement des fonctionnaires
Claude Parent suspendit son bâtiment à de grandes poutres d'acier, maison de l'Iran, porte de Gentilly
Christian de Portzamparc en d'audacieux volumes abrita toute une cité, cité de la musique, porte de Pantin
Henri et Bruno Gaudin firent onduler leur stade dans la courbe de Gentilly, stade Charléty
Renzo Piano inventa une bulle d'aluminium pour protéger les marchands des nuisances du périph, Bercy 2, Charenton
Dominique Perrault posa son volume de verre à cinq mètres des voitures, hôtel industriel Berlier Porte d'Ivry

Le documentaire revient plus particulièrement sur l'architecture de l'hôtel industriel Berlier, à travers l'analyse de son concepteur Dominique Perrault.

Un extrait du documentaire Paris périph ici.

Production: Forum des images, Arte France, Films d'ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire