samedi 26 mai 2012

Paris Blues de Martin Ritt

Paris Blues est un film américain réalisé par Martin Ritt et sorti en salles en 1961. La musique de Paris Blues est de Duke Ellington.



Ram Bowen, un tromboniste américain, qui joue dans une cave de jazz de Saint-Germain-des-Prés, se rend à la gare Saint-Lazare afin d'accueillir un célèbre trompettiste. Il y fait la rencontre de deux jeunes américaines...

Dès le début du film, le rythme est donné par une soirée jazz filmée dans une cave de Saint-Germain-des-Prés. Le morceau joué est Take The 'A' Train de Duke Ellington:



Le public est hétérogène: jeunes ou âgés, noirs ou blancs, homos ou hétéros, ... toute la diversité de Paris se retrouve avec bonheur pour profiter de la musique.

Dans Paris Blues, Louis Armstrong joue le rôle d'un artiste de jazz Wild Man Moore.
Il joue en particulier une magnifique scène dans une cave de Saint-Germain-des-Prés, une sorte de battle jazz (pas à la Jean-François Zygel!) avec le personnage principal Ram Bowen:



Les promenades des deux couples éphémères dans Paris sont l'occasion de présenter les sites touristiques, un Paris de carte postale. Le spectateur aperçoit donc Notre-Dame de Paris, l'avenue des Champs-Elysées, le Sacré-Coeur, le jardin du Luxembourg et son kiosque, le pont Alexandre III depuis un bateau-mouche, les Halles encore en activité à cette époque, la gare Saint-Lazare, ...
Et la ville lumière est aimée de ces américains:
Eddie à Connie:
« Regardez, Paris. Et ce n'est pas seulement ce que l'on voit mais l'atmosphère. La première fois que j'ai remonté l'avenue des Champs-Elysées, j'ai senti que j'étais là pour toujours »
Lillian à Ram:
« Paris ressemble exactement aux peintures que j'en ai vues. C'est une belle ville! » 

Quelques thèmes de Paris Blues
- le jazz: la passion du jazz, les artistes, les difficultés des jazzmen et leur vie de bohême, ...
- le racisme, à replacer dans un contexte où les afro-américains se battaient pour leurs droits civiques et sociaux.
- la nostalgie du pays natal et l'attachement pour Paris
- les amours éphémères
- la drogue: Serge Reggiani incarne un guitariste drogué

La bande originale du film:

1- Take the "A" Train (Billy Strayhorn)



2- You Know Something?



3- Battle Royal




4- Bird Jungle




5- What's Paris Blues?



6- Mood Indigo (Ellington, Barney Bigard, Irving Mills)



7- Autumnal Suite



8- Nite



9- Wild Man Moore



10- Paris Stairs



11- I Wasn't Shopping



12- Guitar Amour



13- A Return Reservation



14- Paris Blues






Titre : Paris Blues
Réalisation : Martin Ritt 
Scénario : Walter Bernstein, Irene Kamp, Jack Sher et Lulla Rosenfeld d'après le roman d'Harold Flender, Paris Blues (1957)
Musique : Duke Ellington, Billy Strayhorn
Photographie : Christian Matras
Son : Joseph de Bretagne
Montage : Roger Dwyre
Direction artistique : Alexandre Trauner
Producteur : Sam Shaw
Sociétés de production : Diane Productions, Jason Films, Monica Corp., Monmouth, Pennebaker Productions
Société de distribution : United Artists Format : noir et blanc - son monophonique
Date de sortie : 27 septembre 1961
Acteurs: Paul Newman (Ram Bowen), Joanne Woodward (Lillian Corning), Sidney Poitier (Eddie Cook), Diahann Carroll (Connie Lampson), Louis Armstrong (Wild Man Moore), Barbara Laage, Serge Reggiani (le guitariste Michel Duvigne), André Luguet, Moustache, Aaron Bridgers, Michel Portal, Claude Rollet, Roger Blin, ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire