vendredi 24 août 2012

Charly 9 de Jean Teulé

Charly 9 est un roman historique de Jean Teulé publié aux éditions Julliard en 2011.



Le roman s'ouvre sur la décision du massacre de la Saint-Barthélémy par Charles IX, fils d'Henri II et de Catherine de Médicis. Cette décision lui fut largement arrachée par une famille manipulatrice dont les principaux protagonistes étaient sa mère et Henri d'Anjou, son frère.

Tout au long du roman, les descriptions de meurtres et de tortures sont abominables et le lecteur découvre un monarque totalement aliéné. Peu après la Saint-Barthélémy, il a des hallucinations sanguines, goûte un sang imaginaire tel un vampire et s'amuse de ses crimes: 
« Le cadavre de son ennemi sent toujours bon. » 
S'il s'amuse de ses crimes, il a pourtant assez de recul pour réaliser les atrocités commises en son nom et dont les guerres de religion sont la cause profonde: 
« Une seule nuit a détruit ma vie! Que le diable soit des religions! » 
Lorsque les religions ne sont pas en cause, Jean Teulé insiste sur la folie de ce roi: il tue des alouettes en leur récitant des vers de Ronsard, il fait massacrer un village parce qu'il n'a pas apprécié les farces du 1er avril, il teste ses armes sur son personnel, il se livre à des chasses à cour dans les couloirs du Louvre, ...

Charles IX tente toutefois maladroitement de faire du bien à son peuple:
- en créant de la fausse monnaie 
« La France a un problème: je le résous. Elle n'a plus de sous: j'en fais! » 
- en payant sur les deniers de l'Etat, un alchimiste qui sera chargé de transformer de l'or en plomb et qui se contentera de s'enfuir avec la somme perçue
- en distribuant du muguet à son peuple le 1er mai, la consommation de cette plante toxique occasionnera des dizaines de décès.

Jean Teulé fait également référence à la colonne Médicis située aujourd'hui à l'arrière de la CCI de Paris:
« Du haut de la colonne astronomique désirée par la reine mère, rue des deux écus, on voit mieux Cassiopée et la Grande Ourse. Quel point d'observation pour contempler le ciel! »
Malgré les nouveaux courants de pensée liés à la renaissance, le lecteur découvre que la famille royale vivait dans un réel obscurantisme: importance de l'astrologie et références aux signes du zodiaque, alchimie, poupées vaudous, ...

Jean Teulé s'amuse, dans un échange imaginaire entre Charles IX et un bourreau, à faire ressortir l'incongruité des valeurs et de la logique de Charles IX: le chapitre est absolument hilarant et décalé.
« - Vous êtes déjà responsable d'une des plus grandes tragédies de l'histoire, franchement de quoi devriez-vous avoir honte?
- Votre soutien me fait du bien, pleurniche Charly IX, j'ai aussi commandé une belle chaîne d'or pour étrangler le pape de mes propres mains
- Et bien voilà! Vous voyez, ça vient! Il faut y croire!
- Je pourrais aussi faire assassiner mes proches. Enfin, ceux qu'il me reste parce que j'en ai déjà buté pas mal! Ce matin par exemple, j'ai failli trucider ma soeur et un frère.
- Et pourquoi ne pas l'avoir fait? »
Charles IX n'ayant pas eu de fils avec Elisabeth d'Autriche, sa mort laisse place à son frère Henri d'Anjou dit Henri III. L'assassinat de ce dernier par un moine, sonne la fin de la dynastie des Valois et permet l'avènement de la dynastie des Bourbons dont le premier monarque est Henri IV.

Une vidéo de Jean Teulé présentant son ouvrage Charly 9:



Titre: Charly 9
Auteur: Jean Teulé
Editeur: Julliard
Date de parution: 10 mars 2011
ISBN: 9782260018247

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire