jeudi 20 septembre 2012

Le jour du Roi d’Abdellah Taïa

Le jour du Roi est un roman d’Abdellah Taïa publié aux éditions du Seuil en 2010 et récompensé par le prix de Flore la même année.



L’histoire se place dans les années 80. Hassan II est alors roi du Maroc.
Omar, un jeune adolescent de Salé (près de Rabat) vit avec son père dans la pauvreté et se questionne sur le monde qui l’entoure. Son meilleur ami, Khalid El-Roule, est, quant à lui, l’archétype de la jeunesse dorée marocaine : villa, voitures, domestiques, …
Leur amitié est mise à l’épreuve par un non-dit qui poussera Omar au pire…

Malgré la brièveté de l’ouvrage, les thèmes abordés sont nombreux :
- La perte d’identité : la mère partie n’est plus la référence, échange des prénoms, la narration est faite par Omar et dans la dernière partie par Hada, le ‘je’ se transforme alors sans explications...
- La misère économique : Hada est vendue par ses parents, le désespoir, la jalousie, le manque de repères, la prostitution, l’alcoolisme, …
- La misère intellectuelle : crédulité, recours à la sorcellerie, racisme
- Le Roi du Maroc et la famille royale : idolâtrie et culte de la personnalité (cf. l'incipit dans la vidéo ci-dessous) cependant il n’y a pas réellement d’analyse sur le rôle ou la personnalité d’Hassan II, qui n’apparaît pas dans le roman en tant que personnage
- Les clivages sociaux au Maroc, la lutte des classes jusqu’à la violence
- La situation des femmes: la prostitution, l'esclavage sexuel, la violence conjugale :
« Je l’ai peut-être maltraitée des fois. Je l’ai frappée aussi, certaines nuits d’ivresse. Je l’ai insultée aussi parfois. [...] Mais ce n’était jamais méchant. Elle était à moi, après tout. » 
- La liberté d’expression au Maroc :
« Je sais que tout le monde a peur au Maroc. Je sais qu’il ne faut pas parler du roi, ni de la famille royale en général, avec les autres. » 

Si l’ouvrage bascule en permanence entre onirisme et réalité crue, le lecteur peut être déstabilisé par un style d’écriture haché et dépouillé. Les phrases sont courtes voire sans verbe ou encore formées d’un seul mot :
« Il était là. En attente. Humble. ». 
La brièveté des phrases s’accorde avec le rythme accéléré de l’ouvrage, qui se déroule sur trois jours.

L’auteur évoque Paris à travers une référence à l’univers du luxe de la capitale : « Je t’avais demandé […] de me ramener de Paris un rouge à lèvres Chanel. »

La vidéo ci-dessous présente l'ouvrage et une partie de l'incipit acerbe à l'égard de l'autorité marocaine:



Titre: Le jour du Roi
Auteur: Abdellah Taïa
Editeur: Seuil
ISBN: 9782021002539
Date de parution: août 2010

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire