jeudi 6 septembre 2012

Le portrait de Joseph Roulin de Vincent Van Gogh

Le portrait de Joseph Roulin est une peinture de Vincent Van Gogh réalisée en 1889 lors de son séjour à Arles et exposée au Kröller-Müller Museum.

Portrait de Joseph Roulin
réalisé en avril 1889
Huile sur toile
65*54 cm
Kröller-Müller Museum
Otterlo, Pays-Bas


Vincent Van Gogh a séjourné à Arles de 1888 à 1889.
Les arlésiens se méfient de ce peintre néerlandais qu’ils ne comprennent pas. Quelques voisins de quartier acceptent toutefois de poser pour lui. Et c’est la famille Roulin qui sera son modèle favori.

Joseph Roulin était également le facteur de Vincent Van Gogh. Les rencontres des deux hommes étaient donc récurrentes à une époque ou l’isolement du peintre à Arles ne pouvait être compensé que par une correspondance abondante avec son frère et ses amis. Le facteur joue alors un rôle social en sortant Vincent Van Gogh de sa solitude et en créant un lien avec l'extérieur.

Joseph Roulin était socialiste, engagement qu’appréciait le peintre. Par ailleurs, cultivé et intelligent, les échanges entre les deux hommes permettent d’aboutir à une amitié solide. Lors de son séjour à l’hôpital psychiatrique d'Arles après que Vincent Van Gogh se soit coupé l’oreille, Joseph Roulin lui rend visite et lui reste fidèle.

Vincent Van Gogh réalise six portraits de Joseph Roulin dont celui présenté ici.
Dans ce Portrait de Joseph Roulin, le spectateur peut noter tout d’abord le bel uniforme bleu ainsi que la casquette portant la mention « Postes ». Le regard de cet homme interpelle également le spectateur : les yeux bleus sont fixes. Joseph Roulin parait fier, sûr de lui. Son air tranquille laisse toutefois transparaître une certaine malice. Les joues roses et la bouche fine et rouge expriment la bonne santé d’un homme qui travaille au grand air.
L’allure de cet homme est rehaussée par une barbe bifide, à la mode à l’époque de la peinture. Cependant Vincent Van Gogh a stylisé la barbe en créant des ondulations élégantes qui s’entremêlent de façon ordonnée.
Pour ce portrait, Vincent Van Gogh a peint Joseph Roulin posant devant un fond de papier peint fleuri. On sait à quel point le peintre aime les fleurs.
Ici les fleurs et feuilles représentées semblent s’envoler et donnent ainsi du mouvement au portrait. Cependant le fond met en valeur le facteur au premier plan.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire