jeudi 15 novembre 2012

Les brigades du Tigre de Jérôme Cornuau


Les brigades du Tigre est un film de Jérôme Cornuau sorti en salle en avril 2006 avec Clovis Cornillac, Jacques Gamblin, Olivier Gourmet, Diane Kruger, Gérard Jugnot et Léa Drucker.



Depuis 1906, Georges Clemenceau occupe à la fois le poste de président du Conseil et de ministre de l’Intérieur.
Face à un banditisme de plus en plus perfectionné (méthodes de communication, utilisation de véhicules, …), Georges Clemenceau crée le 30 décembre 1907, douze brigades régionales de police mobile, dénommées les « brigades du Tigre ».
Les 120 agents de ces brigades sont formés à de nouvelles méthodes d’investigation, aux nouveaux moyens scientifiques (système d’empreintes de Bertillon) mis à leur disposition ainsi qu’à différentes techniques de combat. Ils sont équipés de limousines De Dion Bouton. Après deux ans d’activité, leur succès est considérable avec 75 meurtriers, 7 violeurs, 10 faux-monnayeurs, 283 escrocs et 193 cambrioleurs ou voleurs à main armée arrêtés. Leur popularité est alors considérable.

Le film met en scène la brigade mobile parisienne et présente le siège de Choisy-le-Roi (capture de Jules Bonnot), l’enquête sur les emprunts russes liés à la Triple-Entente française, russe et britannique. Le film évoque également la violente guerre des polices (conflit entre la Préfecture et la brigade mobile dirigée par le commissaire Valentin).




Le spectateur notera le soin apporté aux costumes et aux décors. La reconstitution du Paris de la Belle Époque est tout à fait fidèle.

Les brigades du Tigre ont également donné lieu à une série en 36 épisodes.

Georges Clemenceau (1841-1929), médecin de formation, s’engage dans la vie politique en 1871 en tant que député républicain. Pendant la Commune de Paris, il devient maire de Montmartre, député puis sénateur radical-socialiste. En 1898, il est le rédacteur en chef de l’Aurore, lorsqu’il prend la défense du capitaine Dreyfus. Il reste dans la mémoire collective, un homme déterminé, exigeant et lucide. Son intransigeance face aux criminels et délinquants lui vaut le surnom de « Tigre ».  A l’origine de la chute du gouvernement de Jules Ferry, on le surnomme également le « Tombeur des ministères ». Chef du parti des républicains radicaux, il entre également en 1906 au gouvernement en tant que ministre puis Premier ministre.
Il achève la mise en place de la loi de séparation des Églises et de l’État (promulguée le 9 décembre 1905).
En 1917, Clemenceau est rappelé au pouvoir et lors de la victoire en 1918, sa popularité est immense. Les français le surnomment alors « Père la Victoire ».

Titre original : Les Brigades du Tigre
Réalisation : Jérôme Cornuau
Musique originale: Olivier Florio
Scénario : Xavier Dorison et Fabien Nury
Distribution :   TFM Distribution
Date de sortie :  12 avril 2006

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire