jeudi 31 janvier 2013

Légende d'une vie de Stefan Zweig

Légende d'une vie est une pièce de théâtre en trois actes de Stefan Zweig datant de 1919.



Léonore Franck organise une soirée en l’honneur de son défunt mari et afin de présenter les premières oeuvres de son fils Friederich. Le jeune homme ne supporte cependant plus l’héritage d’un père parfait dans son génie comme dans sa vie. La soirée est l’occasion d’une arrivée inattendue, qui va ébranler une légende trop parfaite pour être vraie… et finalement libérer une famille.

Les thèmes de Légende d’une vie sont variés:
-       La famille et ses drames
-       Les clivages sociaux, l’aristocratie
-       La sacralisation à l’excès du génie littéraire et, plus généralement, de la création artistique
-       La notion complexe de vérité
-       L’identité : comment construire sa propre identité face à un lourd héritage?
« Etre fier, je sais... heureux d'être le fils d'un tel homme... on m'en rebat les oreilles à longueur de journée... tu crois que je ne sais pas moi aussi combien il est grand?... Tu crois que je le méconnais?... tu crois que je ne l'aime pas, parce que je souffre à cause de lui?... Oh, comme je l'ai aimé, petit garçon je savais déjà le rare présent qui m'était échu: pouvoir lever les yeux sur mon père comme sur un Dieu... Mais pourquoi m'obligent-ils à lui ressembler, à lui l'insurpassable... »
-       Le pouvoir et les ravages de l’amour dans les milieux artistiques:
« Jamais je n'ai eu le sentiment de faire partie de sa vie, il ne savait rien des joies et des peines de ses proches... il ne creusait qu'à l'intérieur de lui, dans le puits de son travail... et je restais là, inutile et languissante, à me consumer vainement de tout mon amour, et lui ne le sentait pas... il ne sentait que ses propres sentiments. Heureuse! Moi, heureuse!... Comment pouvait-on être heureuse à côté de lui, qui nous ignorait, qui ne sentait ni sa femme, ni son enfant, ni sa maison, ni ses animaux... mais seulement son travail, son travail, son travail... comment pouvait-on être heureuse à ses côtés! »
-       La complexité de la psychologie humaine:
« Il n'hésitait devant aucun sacrifice pour son oeuvre et il était lâche pour tous les petits désagréments de la vie »
-       Le culte du secret : Friedrich, comme son père par le passé, cache son amour
-       L’héritage spirituel d’un génie littéraire, la souffrance d'un fils incapable de se construire face à l’image d’un père parfait
« Je veux être le fils d'un être humain et non pas d'une légende. »

Cette pièce de théâtre, d’une lecture rapide, saisit le lecteur par l'étoffe, la psychologie forte des personnages qui, même lorsqu'ils n'apparaissent que furtivement possèdent des traits profonds.
Si le premier acte, qui consiste dans la mise en place des personnages, peut paraître un peu long, les deux actes suivants sont captivants et l’intrigue fonctionne à merveille.

Titre: Légende d’une vie
Auteur: Stefan Zweig
Genre: Théâtre
Titre original: Legende eines Lebens
Éditeur original: S. Fischer Verlag
Langue originale: Allemand
Date de parution originale: 1984
Traductrice: Barbara Fontaine
Éditeur: Grasset
Date de parution en français: 03 novembre 2011
ISBN: 9782246785361

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire