mercredi 20 mars 2013

Cosima la sublime de Françoise Giroud

Cosima la sublime est un roman biographique de Françoise Giroud publié aux éditions Fayard.




Cet ouvrage présente la romantique vie de Cosima, fille de Franz Liszt et épouse de Richard Wagner. On imagine aisément à quel point cette femme s'est consacrée à la musique.

En revanche, au fil des pages, le lecteur est mal à l'aise avec ce personnage qui idolâtre Richard Wagner à l'extrême, qui sacrifie son premier mariage et l'enfance de ses filles pour cet homme:
« Cette abnégation totale de sa personnalité, c'est sa façon à elle de l'aimer et de lui être précieuse, parce qu'elle-même a aussi une forte personnalité ... Il faut reconnaître que la méthode a réussi et qu'aucune femme n'aura été plus durablement aimée que celle-là. On pourrait presque parler, de la part de Cosima, d'amour mystique si leurs relations physiques n'avaient été si manifestement heureuses. »

Lorsque Françoise Giroud évoque Richard Wagner, antisémite et raciste, la gêne du lecteur est amplifiée:
« Wagner a publié, en mars 1869, une deuxième édition du Judaïsme dans la musique, avec une nouvelle introduction. C'est un tollé.  Son antisémitisme pathologique y éclate de façon obscène. » 
« [Wagner] espère que Paris« Cette femme entretenue du monde », sera brûlé. « Ce serait pour le monde le symbole de la délivrance de tout mal. » Il souhaite que la capitale française soit bombardée. [...] Il dit à Cosima: « Les français sont la pourriture de la Renaissance »»
Le compositeur est par ailleurs décrit comme imbu de lui-même, hypocrite et profiteur...

Au delà d'une abnégation intolérable, on reconnaîtra toutefois que Cosima a su poursuivre pendant un demi-siècle l'oeuvre de son mari à travers le festival de Bayreuth, créé par celui-ci.

Paris et ses habitants sont mal perçus par le couple dès la représentation que décrit ici Françoise Giroud:
« Pour l'heure, nous sommes à Paris en 1861. La première représentation parisienne de Tannhäuser, cinquième opéra de Wagner, va avoir lieu. L'auteur fonde sur elle de grands espoirs. Elle se déroulera au théâtre de l'Opéra, en présence de l'empereur Napoléon et de l'impératrice Eugénie. [...]
Va éclater alors un épisode connu dans l'histoire de la musique sous le nom de « scandale de Tannhäuser ». L'ouverture et la première scène sont écoutées dans un silence relatif par les abonnés. Puis commencent les rires, les injures, les huées, les lazzis. [...]
Cependant, l'avant-garde littéraire et musicale a été de tout coeur avec lui. « Qu'est-ce que l'Europe va penser de nous, et en Allemagne que dira-t-on de Paris? écrivit Baudelaire dans un article devenu célèbre. Voilà une poignée de rustres qui nous déshonorent collectivement. » » 

Titre: Cosima la sublime
Auteur: Françoise Giroud
Édition : Fayard
ISBN: 9782213595320

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire