samedi 23 mai 2015

La Petite Danseuse de quatorze ans d'Edgar Degas

La Petite Danseuse de quatorze ans est une sculpture d'Edgar Degas réalisée en cire entre 1875 et 1881 et présentée en 1881 lors de la sixième exposition impressionniste.

Petite danseuse de quatorze ans
ou grande danseuse habillée

Bronze avec patine, tulle, satin, bois socle
98 cm * 35,2 cm * 24,5 cm
Musée d'Orsay


La sculpture qui se trouve au musée d'Orsay est en bronze. Elle n'a jamais été vue par Edgar Degas qui avait accessoirisé son original en cire (jupon en tarlatane, ruban de soie vert, corsage ajouré, bas, ballerines en satin, tour de cou et perruque). Après sa mort, en 1917, ses héritiers ont décidé de faire tirer en bronze les cires sculptées créées par l'artiste. La Petite danseuse était en mauvais état, les bras presque détachés du buste. La sculpture en cire est conservée à la National Gallery of Art de Washington.

Si la taille de la sculpture est très inférieure à la taille habituelle des fillettes de quatorze ans, la statue est assez grande par rapport aux oeuvres de l'époque. On notera dans la salle adjacente du musée, différentes statues préparatoires de très petite taille.
La tenue de la fillette est celle des petits rats de l'Opéra de Paris: jupon en tulle, corsage bustier, ruban de satin dans la chevelure, bas sur les jambes, ballerines. Edgar Degas admire le travail et la discipline de ce corps de métier qu'il représente également en peinture (L'Orchestre de l'Opéra et L'Etoile).

La position des jambes correspond à la quatrième position de danse classique.
Les pointes de pied sont fortement orientées vers l'extérieur pour travailler la souplesse du bassin, des hanches et des cuisses. La silhouette de la fillette semble déformée par les exercices quotidiens.
Les bras sont au repos, dans le dos. La tête est relevée mais la jeune fille semble rêver, ses yeux mi-clos. Au delà de la position des pieds, la cambrure souple du dos, les épaules basses et le menton redressé témoignent d'exercices quotidiens intenses et également d'une fine observation anatomique de la part d'Edgar Degas. Différentes patines permettent de bien distinguer la tenue, du corps de la danseuse: la peau, les bas et les cheveux sont patinés de brun, le corsage est patiné de blanc crème, les lèvres et les chaussons sont patinés d'un brun rosé.

Edgar Degas a pris pour modèle Marie Van Goethem (née en 1865) dans une humble famille du IXe arrondissement de Paris. La mère blanchisseuse est seule pour s'occuper de ses trois filles qu'elle place à l'Opéra de Paris. Marie devient, contre rémunération, un modèle de Degas en 1879 à l'âge de quatorze ans. Elle pose pour des dessins préparatoires de sculptures ou de toiles (La Classe de ballet 1880). En 1881, elle est engagée dans le corps de ballet puis renvoyée en 1882 pour indiscipline.

Lors de la sixième exposition impressionniste, en 1881, la Petite danseuse stupéfait le public. Les critiques dénoncent l'effronterie et la laideur de la représentation. L'ajout d'accessoires révèle une volonté de réalisme de la part de l'artiste, plus qu'une volonté de choquer.

Petite danseuse de quatorze ans
ou grande danseuse habillée
Bronze avec patine, tulle, satin, bois socle
98 cm * 35,2 cm * 24,5 cm
Musée d'Orsay

Aucun commentaire:

Publier un commentaire