Comment améliorer l’isolation de sa maison ?

roof, house, chimney

Les travaux de rénovation énergétique revêtent une importance capitale si vous recherchez le confort dans votre logement. L’isolation d’une maison est le type de travaux de rénovation énergétique le plus économique pour améliorer l’enveloppe thermique de la maison. Elle permet aussi de limiter les pertes de chaleur dans votre habitation. Que ce soit les combles, les murs, les fenêtres ou le sol, plusieurs zones de votre maison peuvent faire l’objet de travaux d’isolation. Voici quelques conseils pour optimiser l’isolation de votre maison.

Isoler les combles ou la toiture

Si vous ne supportez pas la chaleur, qui vient d’un moment à l’autre, le mieux à faire est d’isoler votre toiture. En matière de rénovation thermique, l’isolation des combles ou de la toiture est le premier type de travaux à réaliser. L’isolation de la toiture de votre maison vous permet de réduire considérablement votre consommation d’énergie. Pour isoler vos combles ou votre toiture, vous pouvez utiliser des isolants minéraux comme la laine de roche ou la laine de verre. Vous pouvez aussi opter pour des isolants écologiques comme le chanvre et le liège. Les isolants synthétiques, notamment le polystyrène peut également faire l’affaire.

A lire également : Aménager un petit espace à Paris : Les astuces à connaître pour optimiser l'espace

Isoler les murs par l’extérieur

Les mûrs jouent un rôle crucial dans la perte de chaleur dans une habitation. Pour cela, le mieux que vous pouvez faire, c’est de bien les isoler. C’est d’ailleurs le deuxième chantier de votre habitation, en termes de rénovation thermique. Les murs de votre maison constituent jusqu’à 25 % des pertes de chaleur. Pour éviter ce gaspillage, deux solutions s’offrent à vous : l’isolation des murs par l’intérieur et l’isolation des murs par l’extérieur. Pour améliorer l’isolation de votre maison, optez pour l’isolation de vos murs extérieurs. Bien qu’elle soit la plus couteuse, l’insolation des murs par l’extérieur est plus rentable que celle par l’intérieur. Elle consiste à poser un isolant sur les murs extérieurs. Ce type de travaux s’effectue souvent lors d’un ravalement de façade. Isoler les murs extérieurs de sa maison permet de ne pas être gêné par les cloisons internes qui empêchent de poser des isolants sur le périmètre de votre maison. Avec l’isolation des murs par l’extérieur, vous bénéficiez d’une enveloppe thermique qui protège bien vos mûrs.

Isoler les fenêtres et ouvrants

Pour améliorer l’isolation de votre maison, pensez aussi à isoler vos fenêtres et ouvrants. C’est le troisième chantier de votre logement, en termes de rénovation thermique. Les fenêtres et des parois vitrées de votre maison représentent en effet 10 à 15% des déperditions thermiques. Pour limiter les infiltrations d’air dans votre logement, il est donc essentiel de remplacer vos fenêtres ou portes-fenêtres par des modèles plus performants.

A découvrir également : Pourquoi les blattes sont-elles difficiles à éradiquer ?

Isoler le sol

L’isolation du sol est aussi un type de travaux de rénovation thermique qui vous permet de faire des économies d’énergie considérable. Les planchers bas de votre maison constituent 7 à 10% des gaspillages énergétiques. En termes de confort thermique et d’économies d’énergie, l’isolation du sol est un chantier à ne pas négliger. Elle consiste à installer des panneaux isolants sur le plafond du garage ou de la cave de votre maison. Vous pouvez aussi poser un isolant sous le parquet ou le carrelage de votre maison pour gagner en confort phonique.

Isoler les portes et les portes de garage

Les portes et les portails de garage sont aussi des points faibles en matière d’isolation. Ils laissent passer l’air froid, provoquent des courants d’air et augmentent ainsi votre facture énergétique. Pour y remédier, pensez à bien remplacer ces ouvertures obsolètes par des modèles isolants plus performants.

Les portes doivent avoir une isolation thermique efficace pour éviter que le froid n’entre dans votre maison. Vous pouvez opter pour des portes avec doubles vitrages qui offrent une excellente protection contre la perte de chaleur.

Pour les garages, vous devez installer un panneau isolant avec une résistance thermique supérieure ou égale à 2 m². K/W entre le mur du garage et la porte elle-même. Cette installation permettra d’éviter les perturbations sonores provenant notamment de la rue ou encore du passage des véhicules.

Il est recommandé de mettre en place un joint étanche entre le sol et la porte du garage afin d’éviter toute infiltration d’eau lorsqu’il pleut ou neige abondamment.

L’isolation des portes et portails de garage doit être considérée comme une priorité absolue si vous souhaitez réduire vos dépenses énergétiques tout en améliorant votre confort quotidien.

Utiliser des matériaux écologiques pour une isolation plus durable

Il est aussi possible d’opter pour des matériaux écologiques qui présentent de nombreux avantages en termes d’isolation thermique et acoustique tout en étant respectueux de l’environnement. Parmi ces matériaux, on retrouve la laine de bois, la fibre de bois, le liège expansé, le coton recyclé ou encore la fameuse laine de mouton.

La laine de bois est un matériau isolant naturel fabriqué à partir des résidus du déroulage des troncs d’arbres. Elle offre une excellente isolation thermique et phonique, avec une forte capacité à stocker la chaleur. C’est aussi un matériau ignifuge qui ne brûle pas facilement.

La fibre de bois est quant à elle produite par défibrage des copeaux provenant du travail du bois. Elle a les mêmes caractéristiques que la laine de verre : bonne résistance thermique, incombustible, imputrescible et très légère.

Le liège expansé est obtenu par expansion sous haute température d’un liège brut non traité. Il possède une densité idéale pour l’isolation phonique et thermique ainsi qu’une faible conductivité ce qui permet une bonne régulation hygrométrique dans votre habitat.

Le coton recyclé peut être utilisé comme isolant écologiquement responsable car il s’agit souvent d’un produit issu du commerce équitable contenant peu voire pas de produits chimiques nocifs. Le coton recyclé est un matériau peu inflammable, facile à poser et offrant une isolation thermique performante.

En choisissant des matériaux écologiques pour votre isolation, vous réduisez non seulement votre impact environnemental mais vous pouvez aussi bénéficier de crédits d’impôt ou de subventions gouvernementales comme la Prime énergie qui peut couvrir jusqu’à 30% du coût total des travaux.

Il existe plusieurs solutions pour améliorer l’isolation de sa maison tout en respectant l’environnement. En utilisant les bons matériaux et en équipant judicieusement son habitation, on peut ainsi économiser sur sa facture d’énergie tout en contribuant à préserver notre planète.

à voir