Comment arroser un terrain agricole ?

Pour réussir l’arrosage d’un terrain agricole, il faut mettre en place un système d’irrigation de surface favorable. Il existe plusieurs systèmes d’irrigation et chacun d’eux avec ses particularités. Le système d’irrigation qui correspond à un sol A peut ne pas être l’idéal pour le sol B. De même, le type de culture est un facteur à prendre en compte pour choisir le bon système d’irrigation. Découvrez ici la particularité de quelques systèmes d’irrigation afin de voir lequel correspond à vos besoins.

Irrigation par ruissellement

L’irrigation par ruissellement est la technique la plus courante pour arroser un terrain agricole. Cette technique d’arrosage consiste à apporter l’eau d’irrigation par ruissellement à travers les fossés du champ. Le risque ici est qu’il n’y a pas de contrôle par les digues ou encore par autres méthodes permettant de limiter le mouvement de l’eau. Tout ceci fait qu’on a tendance à comparer cette façon d’arroser comme une inondation sauvage. Ce qui est plus intéressant dans cette technique d’arrosage est le prix.

Lire également : Acheter ou louer un logement à Paris : comparaison des avantages et inconvénients

Comparativement aux autres techniques d’arrosage de terrain agricole. La technique de l’irrigation par ruissellement est généralement utilisée sur les terrains vallonnés. Il s’agit en effet des terrains sur lesquels il n’est pas possible d’implanter des bassins, des raies ou des planches et où l’eau à apporter est insuffisante.

Irrigation par planches

L’irrigation par planches représente également l’une des meilleures techniques d’arrosage de terrain agricole. Cette technique consiste à apporter de l’eau sur les longues parcelles en forme rectangulaire et en pente. Toutefois, il est encore plus important d’adopter ici des conditions de drainage favorables. En effet, les planches doivent être : disposées par ordre décroissant. C’est-à-dire de la plus grande pente au plus petite. Cela permet plus de canaliser l’eau au cours de l’irrigation.

Lire également : Comment réaliser un audit énergétique pour améliorer la performance énergétique de votre bâtiment

L’espace entre les pentes doit être nivelé perpendiculairement dans le même sens que l’eau. Cette technique convient presqu’à tous les types de cultures et de sol. Néanmoins, les cultures qui tolèrent un flaquage prolongé et les sols ayant une vitesse d’infiltration lente sont : favorisées. Dans la région de Colorado, l’irrigation par bassin est très utilisé sur les cultures denses telles que les céréales basses, la luzerne et l’herbe.

Irrigation par bassin

Ici, la mise en eau des bassins est ni contrôler et ni dirigé. Pour éviter le ruissellement, les bassins sont pour la plupart conçus en forme rectangulaire, entourés par une digue et nivelés. Toutefois, cette technique d’arrosage est quelque part, déconseillé pour certains types de sol et quelques cultures. Elle convient mieux aux cultures denses à enracinement profond et aux sols peu filtrants. Sachez quand même que pour obtenir une efficience élevée et une uniformité, le nivellement du terrain s’impose à toutes les techniques d’irrigation de surface.

Irrigation par aspersion

L’irrigation par aspersion est une technique qui consiste à projeter de l’eau en fines gouttelettes sur le sol et les cultures grâce à des arroseurs. Cette méthode d’arrosage convient particulièrement aux terrains plats ou légèrement inclinés. Elle permet aussi de couvrir de grandes surfaces rapidement et facilement.

Il existe différents types d’aspersion, tels que l’aspersion fixe, l’aspersion mobile ou encore l’aspersion pivotante. Le choix du type d’aspersion dépendra principalement de la forme et de la taille du terrain, ainsi que des besoins spécifiques des cultures.

Toutefois, cette technique présente certains inconvénients comme une faible efficacité due aux perturbations atmosphériques telles que le vent ou la variation climatique parfois imprévisible. Il peut aussi y avoir un gaspillage important d’eau si les arroseurs ne sont pas bien réglés.

Afin d’améliorer son efficacité, il est recommandé pour cette technique, dans tous les cas, une bonne gestion des heures d’arrosage pour éviter toute perte inutile en eau tout en répondant aux besoins hydriques des plantules. L’idéal serait donc un intervalle régulier entre chaque irrigation afin que le sol puisse absorber complètement la quantité nécessaire.

En fin de compte, l’irrigation par aspersion reste néanmoins très couramment utilisée dans divers domaines (agricole, horticole) depuis bon nombre d’années pour ses capacités techniques efficientes sans oublier sa commodité lorsqu’on désire irriguer avec précision certains endroits tout en réduisant la consommation en eau.

Irrigation par goutte à goutte

L’irrigation par goutte-à-goutte est une technique d’arrosage qui consiste à apporter de l’eau directement à la racine des plantations grâce à un système de tuyaux micro-perforés. Cette méthode d’irrigation offre de nombreux avantages, notamment celui d’économiser considérablement l’eau et de faciliter le contrôle précis du volume d’eau administré.

Cette technique a pour principal avantage la régularité dans la distribution, les quantités de volumes distribuées sont proportionnelles aux besoins hydriques spécifiques de chaque plante irriguée, ce qui limite ainsi toute perte ou gaspillage inutile en eau. Elle permet aussi une grande flexibilité dans la programmation des heures et fréquences d’arrosages.

Un des risques est lié au colmatage éventuel des trous percés sur le tuyau. Dans ces cas-là, l’utilisation préalable de filtres adéquats s’avère être indispensable pour éviter les obstructions pouvant entraîner une baisse importante du débit total.

Dans certains pays où la ressource en eau est limitée, comme Israël ou encore l’Australie, cette méthode reste très répandue pour son efficience prouvée vis-à-vis de ses résultats concluants auprès des agriculteurs locaux ayant adopté cette technologie depuis longtemps déjà avec succès !

Si vous cherchez une solution d’irrigation précise, économique et écologique pour votre terrain agricole, l’irrigation par goutte-à-goutte demeure une option intéressante à considérer.

à voir