Comment choisir son groupement de laboratoires ?

laboratoires

Les laboratoires à vocation biomédicale ont la possibilité de se regrouper pour traiter des questions communes et pour offrir aux populations des services de qualité. Si vous souhaitez intégrer l’un de ces groupements pour apporter une plus-value à votre entreprise, alors lisez ce guide pour faire un choix judicieux.

Repérez les qualités et les faiblesses de votre laboratoire

Cette étape est déterminante pour choisir le groupement. Il importe de rappeler que la concurrence est rude dans ce domaine et l’État n’a pas hésité non plus à y faire des réformes. Face à cela, des groupements de laboratoires sont créés que vous pouvez découvrir sur https://www.kantysbio.fr/ pour une biologie médicale de nouvelle génération.

A voir aussi : Paris : Capitale de la création et de l'innovation entrepreneuriale

Ainsi, vous devez déterminer les points forts et faibles de votre laboratoire. Quelles sont les analyses les plus demandées et servies à temps ? Quels sont les atouts et les défauts de votre plateau technique ? Votre situation géographique n’est-elle pas sujette aux concurrents ?

Voilà autant de questions pour lesquelles il va falloir trouver des solutions afin de choisir le groupement idéal.

A lire également : Le guide ultime de l'assurance professionnelle

Déterminez votre objectif

Vous avez pu définir les atouts et les défauts de votre laboratoire. À présent, il s’agit de déterminer le but qui vous pousse à intégrer ce groupement. Est-ce pour augmenter les revenus que vous désirez intégrer un groupement ou alors c’est pour perfectionner vos compétences ? Votre adhésion dépend-elle plutôt de votre décision d’agrandir le laboratoire pour une meilleure visibilité ?

Ce sont des propositions d’objectifs qui doivent vous orienter afin de définir le vôtre. Quand vous déterminez vos objectifs, vous pouvez ensuite choisir le groupement qui vous aidera à les atteindre.

Vérifiez les réglementations légales du groupement

Après avoir passé en revue ce qui concerne votre laboratoire, c’est le moment de vérifier le groupement sur lequel vous désirez porter un choix. Certaines obligations légales qui sont en adéquation avec les réformes du gouvernement français doivent être respectées par le groupement.

À juste titre, l’exécutif a pris des décisions pour encadrer une trop grande concentration des services de biologie médicale. Dans le même temps, il a procédé à la limitation des mégastructures en l’occurrence dans certaines régions urbaines.

Autres informations utiles

Si vous êtes situé en zone rurale, vous devez étudier la possibilité selon laquelle, il faut intégrer un groupement de laboratoires. Comme vous le savez, ces structures ne courent pas les rues dans les milieux les plus reculés.

La concurrence étant moins importante, il faut donc prendre tous ces paramètres en compte et étudier le bien-fondé d’une telle décision. Puisqu’il faut le rappeler, le groupement a aussi pour vocation de vous assister techniquement. Nonobstant, tout dépend de votre objectif comme souligné un peu plus haut.

Analysez les avantages et les inconvénients du groupement pour votre activité

Le choix d’un groupement de laboratoires doit être mûrement réfléchi afin de déterminer si cette solution est adaptée à vos besoins. Pour cela, il faut des moyens techniques et humains ainsi que l’accès facilité aux technologies de pointe. Effectivement, le partage des équipements permet une utilisation plus efficace de ceux-ci, ce qui peut engendrer des économies substantielles sur le plan financier.

Adhérer à un groupement vous donne accès à une clientèle élargie grâce au rapprochement avec d’autres laboratoires accrédités. Vous pouvez aussi bénéficier du soutien administratif en cas de besoin.

Il ne faut pas sous-estimer certains inconvénients potentiels liés au regroupement. Tout d’abord, la perte relative d’autonomie peut parfois freiner certains professionnels dans leur décision finale, tandis que la cohabitation entre différents acteurs peut poser des problèmes relationnels ou logistiques (gestion des stocks, etc.).

De même, il faut prendre en compte l’évolution réglementaire qui pourrait venir impacter directement votre structure : certification nouvelle norme ISO 15189, certification COFRAC, réglementation médicale européenne ou nationale… Autant de risques à anticiper.

N’hésitez donc pas à peser le pour et le contre avant de faire votre choix. Il est toujours possible de rejoindre un groupement après avoir exercé en tant que laboratoire autonome pendant plusieurs années. Bien choisir son groupement de laboratoires demande une analyse sérieuse des différents critères considérés comme primordiaux dans l’exercice professionnel.

Évaluez la qualité du réseau de partenaires du groupement et son potentiel de croissance

Évaluez la qualité du réseau de partenaires du groupement et son potentiel de croissance.

Au-delà des avantages et inconvénients liés à l’adhésion à un groupement de laboratoires, il faut déterminer si le groupement choisi répond bien aux besoins spécifiques de votre structure.

Tout d’abord, il faut se renseigner sur les possibilités offertes par le groupement concernant l’innovation technologique. Effectivement, certains regroupements proposent une mise en commun régulière sur ces sujets afin que le maximum profite aux membres qui ne disposeraient pas naturellement ni financièrement ni humainement pour mettre en œuvre cette innovation seule.

Il faut également évaluer la croissance du groupement. Cela implique d’analyser notamment son plan stratégique et financier à moyen et long terme afin de savoir si la structure pourra continuer à se développer dans le temps. Pour les laboratoires, vous devez être particulièrement attentif aux compétences techniques des différents membres du réseau ainsi qu’à leur potentiel de développement. N’hésitez pas non plus à examiner leurs partenariats stratégiques et leur capacité à innover technologiquement afin de déterminer si la collaboration est soutenable sur le long terme avec une qualité constante.

à voir