Quand est-ce que le stress peut tuer ?

Le stress est un ensemble de réactions physiques et physiologiques de l’organisme face à certaines situations.  Il peut toucher n’importe qui, généralement pendant une courte période. Il en existe deux formes : le stress aigu et le stress chronique. Comment le stress se manifeste-t-il et quand est-ce qu’il peut tuer ?

Stress aigu

Encore appelé stress occasionnel, le stress aigu se manifeste par des symptômes transitoires tels que l’hypervigilance, l’accélération du rythme cardiaque et la transpiration. Des plaintes telles que l’agitation, le manque de concentration, le manque de financement et même des maladies gastro-intestinales peuvent survenir. Ces symptômes ne durent pas longtemps et disparaissent dès que la situation stressante est passée. Ces étapes ponctuelles de stress sélectif sont bénéfiques pour l’organisme. En fait, ils stimulent le système de réponse au stress et aident à maintenir la productivité.

A lire également : Les bienfaits de la lecture sur la santé mentale et physique

Le stress chronique

Le stress chronique, en revanche, est un état de stress à long terme. Ceci est le résultat d’une exposition prolongée ou répétée à des situations stressantes. Contrairement au stress aigu, le stress chronique n’est pas bon pour la santé, mais il contribue en fait à la faiblesse de notre corps.

Toutes les études suggèrent que le stress chronique à long terme peut vous tuer si vous ne vous comportez pas correctement. Il peut endommager votre système nerveux en produisant une poussée constante d’adrénaline.

A voir aussi : Les premiers symptômes de la maladie de Lapeyronie

Une colère excessive, des états émotionnels négatifs et une dépression à long terme entraînent des niveaux élevés de stress pouvant entraîner la mort.  Les dommages aux tissus corporels causés par le stress peuvent provoquer une inflammation. Il peut causer des maux de tête, des ulcères, des douleurs au cou, des allergies et une diminution du désir sexuel.

Stade de stress

Lorsque le corps reconnaît la menace, il se prépare à s’enfuir. On parle de phase d’alarme. À ce stade, la tension artérielle augmente et le rythme cardiaque s’accélère.

•Phase de résistance

Ici, le corps commence à mobiliser ses réserves d’énergie, fournissant au cerveau et aux muscles suffisamment d’énergie pour répondre à une agression (élévation de la glycémie). Le corps prédit une dépense énergétique accrue causée par des situations stressantes. Ces deux premières phases sont généralement bénéfiques.

Si la situation stressante est trop longue à résoudre pour une personne, la phase d’épuisement intervient.

●Phase d’épuisement

C’est cette dernière étape qui est associée au stress chronique. La fatigue affecte les organes et le système immunitaire. Le corps devient alors un foyer de développement de certains troubles comme le syndrome métabolique, le risque cardiovasculaire, les troubles anxieux et la dépression.

En fin de compte, et dans des situations extrêmes, le stress à long terme peut entraîner la mort.

Les effets du stress sur le corps

Le stress peut avoir des effets nocifs sur le corps, quel que soit son type. Voici quelques-uns de ces effets :

Le stress chronique peut augmenter la tension artérielle et entraîner des problèmes cardiaques tels que l’infarctus du myocarde ou une défaillance cardiaque. Des études ont montré que le stress émotionnel à court terme peut aussi être dangereux pour les personnes souffrant déjà de maladies coronariennes ou d’autres troubles cardiovasculaires.

Le stress a un impact direct et indirect sur notre appareil digestif. Les hormones du stress ralentissent la digestion, ce qui peut causer des nausées, des vomissements et même de la diarrhée. Certaines personnes peuvent manger en excès lorsqu’elles sont sous stress. Ce comportement alimentaire incontrôlé est souvent source d’obésité mais aussi lié à des douleurs abdominales chroniques comme le syndrome de l’intestin irritable (SII). Certaines pathologies comme les ulcères gastriques peuvent se développer chez les sujets exposés à un stress important.

Lorsque nous sommes confrontés au stress, notre cerveau produit certaines hormones dont l’adrénaline et le cortisol. Bien qu’ils soient nécessaires pour nous aider à faire face aux situations stressantes, ils peuvent aussi avoir des effets négatifs sur notre cerveau. En effet, une exposition prolongée à ces hormones du stress peut entraîner une modification de la structure même du cerveau et peut être responsable de l’apparition de troubles anxieux, d’une diminution des capacités cognitives ou encore d’une plus grande vulnérabilité à la dépression.

Le stress chronique a un impact significatif sur notre système immunitaire. Les personnes qui sont sous stress fréquent ont tendance à attraper plus facilement les maladies courantes comme les rhumes. En raison d’une faible réponse immunitaire, certaines pathologies comme le cancer pourraient être favorisées par l’exposition prolongée au stress.

Le corps est indéniablement affecté par le stress. Vous devez réduire le stress afin de prévenir l’apparition potentielle de problèmes médicaux graves pouvant mettre la vie en danger.

Les moyens de réduire le stress dans la vie quotidienne

Maintenant que vous êtes conscient des effets néfastes du stress sur votre corps, voici quelques astuces pour réduire le stress dans votre vie quotidienne. Ces astuces peuvent sembler simples, mais elles ont fait leurs preuves.

Lorsque vous travaillez toute la journée sans prendre de pause, vos niveaux de stress augmentent progressivement. Pensez à bien faire une pause toutes les heures ou deux et sortir prendre l’air pendant 5 à 10 minutes peut aider à réduire considérablement votre niveau de stress.

Le sport est un excellent moyen d’évacuer le stress. Les activités physiques comme la course à pied, le yoga ou encore la natation permettent au corps de produire des endorphines qui procurent une sensation agréable et réduisent les hormones du stress telles que le cortisol.

Une bonne nuit de sommeil pensez à bien la journée. Essayez d’avoir un temps dédié spécifiquement au repos chaque soir en éteignant tous les appareils électroniques et en créant une atmosphère calme propice au sommeil profond.

● Pratiquer la pleine conscience (mindfulness) :

La méditation est un outil puissant contre le stress chronique car elle permet d’entrer en contact avec ses pensées et ses ressentis corporels avec curiosité plutôt qu’avec jugement. Avec régularité, la pratique de la pleine conscience permet d’apprendre à mieux gérer ses émotions et son stress.

Cultiver les relations sociales :

Les relations sociales sont essentielles pour réduire le stress. Prenez du temps pour des activités avec les membres de votre famille, vos amis ou encore vos collègues de travail. Vous pouvez envisager des activités ludiques comme des soirées jeux ou un simple déjeuner ensemble pour vous aider à développer votre réseau social et soutenir vos efforts dans la gestion du stress.

Dans l’ensemble, il existe une variété de moyens efficaces pour réduire le stress dans votre vie quotidienne. En adoptant ces astuces simples mais efficaces, vous serez en mesure d’éviter les effets nocifs que peut avoir le stress sur votre corps. Pensez à bien vous rappeler qu’il n’y a pas une seule solution universelle contre le stress et qu’il est donc crucial d’essayer différentes techniques afin de trouver celle qui fonctionne le mieux pour vous personnellement.

à voir