Comment annuler un certificat de cession sur ANTS ?

Il est fréquent de voir des personnes vendre des véhicules d’occasion. Pour certains, ce processus n’aboutit pas, car l’acheteur peut se retirer à la dernière minute alors que la déclaration de transfert est déjà enregistrée. Ainsi, au besoin de déclarer une nouvelle mission après avoir trouvé un autre acheteur, l’on se sent coincé. Comment annuler l’achat d’une voiture d’occasion ? Voici les différents cas ainsi que la procédure à suivre pour y parvenir.

Certificat de transfert rempli mais non enregistré

Ayant déjà signé la carte grise, la solution est simple. Il faut juste demander un duplicata pour éviter d’aggraver la situation. Ainsi, avec la nouvelle carte grise, il est possible d’utiliser son véhicule ou le revendre. Quant au certificat de transfert rempli sans être enregistré, il suffit de :

A lire également : Top 10 des meilleures voitures de fonctions

  • Demander une copie du Cerfa 15776 de l’acheteur,
  • Détruire les documents pour confirmer l’annulation du transfert du véhicule.

Enregistrement du transfert initié mais non finalisé

En cas de non finalisation de la procédure dans l’ANTS, il est possible de supprimer la demande. Ensuite, comme expliqué dans le premier cas, il vous suffit de demander un duplicata pour rétablir la situation.

Déclaration de transfert enregistrée

Si la déclaration de transfert est enregistrée, il est possible de l’annuler (sauf cas particuliers). Mais cela peut seulement se faire 30 jours après le transfert du véhicule. La loi prévoit que l’acheteur d’un véhicule dispose de ce délai pour mettre la carte grise à son nom. Voici les documents à fournir :

A lire en complément : Quel modèle Audi d’occasion choisir ?

  • Une lettre d’annulation de transfert rédigée et signée par l’acheteur et le vendeur,
  • Une preuve d’identité de l’acheteur (recto de la carte d’identité)

Grâce à ces documents, le propriétaire peut demander à l’ANTS d’annuler le transfert tout en demandant un duplicata (procédure obligatoire). Une fois la déclaration de transfert enregistrée, l’annulation a lieu après un mois sans intervention du tribunal.

Après un mois, l’annulation de la cession est impossible sans une décision de justice. Et dans ce cas, l’acheteur n’a d’autre choix que de changer de propriétaire et transférer ensuite la voiture à l’ancien propriétaire. Ce qui signifie deux fois le paiement des taxes pour changer de propriétaire.

Certificat de transfert déclaré

Lorsque l’annulation d’une vente est décidée par un juge, c’est différent. Sur la base de l’article 1229 du Code civil, l’annulation d’un contrat prévoit la retour de tout ce que les parties se sont acquises. En bref, la situation doit être rétablie comme si la vente n’avait pas eu lieu. Cela signifie que l’ANTS doit annuler la mission même après un mois. Le propriétaire du véhicule peut alors demander un duplicata pour corriger la situation.

Annulation d’un certificat de transfert en cas de vente annulée

Dans le cas où la vente a été annulée par consentement mutuel des deux parties, l’acheteur et le vendeur peuvent se mettre d’accord pour faire une déclaration de cession. Dans ce cas, ils doivent se rendre en préfecture ou auprès d’un professionnel habilité à faire la carte grise afin de remplir un nouveau certificat de cession avec la mention ‘annulation’ clairement indiquée sur celui-ci. Ce document doit ensuite être envoyé à l’ANTS pour prise en compte.

Si la vente a été annulée par décision judiciaire ou suite à un recours légal, il est alors nécessaire d’obtenir un certificat de non-gage ainsi qu’une attestation du tribunal prouvant l’annulation du contrat. Ces documents doivent être joints au formulaire Cerfa n°15776*01 disponible sur le site internet de l’ANTS.

Il faut souligner que toute falsification ou utilisation frauduleuse d’un certificat de cession peut entraîner des sanctions pénales allant jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende. Il est donc recommandé aux propriétaires de véhicules concernés par une annulation de vente ou transfert de bien de suivre scrupuleusement les démarches légales pour régulariser leur situation administrative relative au Certificat De Transfert Déclaré (CDTD).

Annulation d’un certificat de transfert en cas de changement d’avis de l’acheteur

Dans le cas où l’acheteur change d’avis après avoir signé un certificat de cession, vous devez savoir que la vente peut être annulée sous certaines conditions. Effectivement, si l’acheteur refuse finalement d’acquérir le véhicule et qu’il ne s’est pas encore acquitté du paiement, alors il n’y a pas lieu de faire une annulation du certificat de cession. Si le paiement a déjà été effectué par l’acheteur et que celui-ci souhaite finalement revenir sur sa décision, il devra en informer le vendeur au plus vite.

Le vendeur pourra alors proposer à l’acheteur deux solutions : soit rembourser la somme versée par ce dernier et reprendre possession du véhicule, soit signer un nouveau contrat qui actera cette fois-ci définitivement la vente. Si une entente amiable n’a pu être trouvée entre les parties concernées ou en cas de litige non résolu à l’amiable, il sera nécessaire de saisir éventuellement les services juridiques compétents pour régler cet incident.

Il est possible d’annuler un certificat de cession dans différents scénarios tels qu’un changement d’avis ou une erreur administrative, mais cela nécessite des démarches administratives strictes et précises, notamment via ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés), pour réactualiser son dossier avec toutes les pièces justifiant cette demande particulière.

à voir