Comment trouver une panne électrique moto ?

Les causes d’une panne électrique sont multiples. On note couramment un dysfonctionnement de la batterie, du fusible, du démarreur, etc. Pour connaitre précisément la cause, il faut se munir de quelques éléments et utiliser les techniques appropriées.

Les équipements nécessaires

Pour cette tâche, il vous faut quelques matériels. Tout d’abord, vous devez trouver une lampe témoin. Elle coute en moyenne 5 €. Vous aurez également besoin de deux petites pinces crocodiles et un fil électrique. Le plan électrique de la moto, généralement fournir à l’achat serait aussi indispensable. Vous pourriez le retrouver dans La Revue Moto Technique. Outre ces éléments, vous devez absolument vous munir d’un multimètre de contrôle. Les multimètres de dernières générations avec affichage numérique sont à privilégier. Prenez également dans votre boite de réparation une toile émeri, une brosse métallique ou encore un papier de verre.

A voir aussi : Quels sont les plus grands crus ?

Les techniques pour trouver la cause d’une panne électrique sur une moto

Pour détecter une panne technique, vous pouvez procéder de plusieurs manières.

Alimenter la lampe témoin

L’utilisation de la lampe témoin est le moyen le plus simple pour détecter la cause d’une panne de moto. C’est une bonne alternative pour les bricoleurs. Les meilleures lampes témoins disposent souvent d’une petite pince et d’une pointe bien protégée. Ces deux composants sont souvent aux deux extrémités de la lampe. Cette lampe permettra principalement de s’assurer que la batterie de la moto fonctionne normalement. La plupart des pannes électriques émanent de ce composant. Il faudra donc brancher la lampe sur la batterie et voir si elle s’allume. Lorsque la lampe reste éteinte, vous avez probablement trouvé la cause de votre problème. Dans le cas contraire, la batterie n’est pas en cause et il va falloir chercher ailleurs.

A voir aussi : Comment aménager une petite chambre de 9 m2 ?

Faire un contrôle général de la présence de courant

Pour cette tâche, vous aurez besoin des petites pinces crocodiles. Elles vous permettront de faire une dérivation du courant électrique. Après identification d’un fil électrique, ou plutôt d’une partie du circuit, vous devez mettre deux pinces à chaque extrémité. Ce shunt (dérivation) vous servira pour l’alimentation de la lampe témoin. Vous vous servirez alors d’une pile pour l’alimentation de la lampe témoin. Grâce à cette technique, vous pouvez vérifier que le courant passe correctement dans un circuit électrique. Cette méthode ne nécessite pas l’utilisation de l’énergie fournie par la batterie. C’est-à-dire que vous pourriez vérifier le fonctionnement d’un circuit sans faire recours à une autre source d’énergie.

Utilisez le multimètre

Avec un multimètre, vous pourrez faire une vérification plus complète. Il permettra d’analyser plusieurs paramètres en quelques minutes. Raccorder votre multimètre à la batterie en vous assurant qu’il est réglé sur ohmmètre. La lecture de la valeur affichée servira à déterminer l’oxydation (cause fréquente des pannes), la résistance du bobinage, le fonctionnement de la batterie, etc.

à voir