Quel est le nom de la mère de Carlos ?

quel est le nom de la mère de Carlos

Ami proche de Johnny Hallyday et de Sylvie Vartan, des chanteurs hors pair aux côtés desquels il a fait ses premiers pas sur scène, Carlos est aujourd’hui une icône de la musique et du cinéma français. Il est besoin de souligner que ce grand homme est issu d’une mère française, très connue dans le domaine de la médecine mentale et infantile.

Environ trois décennies après son décès, la mère de Carlos fait l’objet d’un scandale relatif à des propos qu’elle a tenu de son vivant lors d’une interview. Dans ce billet, nous vous renseignons sur le nom de la mère de Carlos ainsi que sur sa biographie.

A lire en complément : Les secrets pour une barbe réussie (spécial homme)

L’identité de la mère de Carlos

Elle s’appelle Françoise Dolto. Née Marette, la mère de Carlos a vu le jour 6 Novembre 1908 dans le 16e arrondissement de Paris. Elle est issue d’une famille bourgeoise catholique et monarchiste.

Sa mère, la grande-mère maternelle de Carlos s’appelle Suzanne Demmler. Son père, le grand-père de Carlos s’appelle Henri Marette. Françoise Dolto est la quatrième enfant d’une famille de sept enfants. De ce fait, elle est la sœur de Jacques Marette, ancien ministre français des Postes et télécommunications de 1962 à 1967.

A voir aussi : Où acheter ses armatures ?

Françoise Dolto est une enfant qui a été élevée dans une enfance strictement catholique, et a été formée à la méthode Frobel avant d’entamer des études au lycée.

Les études de la mère de Carlos

Dans les années 1920, une femme est uniquement destinée au mariage. Françoise Dolto a été élevée dans cette conception de la féminité. Cependant, à seize ans, elle se rebelle et décide de passer vaille que vaille le baccalauréat. Durant l’année académique 1924-1925, elle étudia en section philosophie au lycée Molière de Paris. Elle passe son bac durant cette année et réussit avec brio.

est le nom de la mère de Carlos

Cinq ans plus tard, elle obtient un diplôme d’infirmière avant d’entamer un an après, des études de médecine qu’elle finance avec ses propres économies. Elle rencontra le psychanalyste René Laforgue en 1932 et participe à une grande et longue étude de psychanalyse (freudisme français).

En 1939, elle soutient sa thèse en Psychanalyse et Pédiatrie. Elle devient un membre adhérent de la Société Psychanalytique de Paris.

La carrière de Françoise Dolto

Docteure en psychanalyse et pédiatrie, la mère de Carlos a débuté sa vie professionnelle par du bénévolat. Elle a fait des consultations gratuites de 1940 à 1978 à l’hôpital Trousseau. Elle travaille dans plusieurs équipes de Centre médico-psycho-pédagogique. Françoise Dolto a travaillé toute sa vie pour avoir une belle carrière professionnelle.

La vie privée de Françoise Dolto née Marette

C’est en 1942 que Françoise devient officiellement l’épouse de Boris Dolto. Ce dernier est le fondateur de l’école de podologie, une école française d’orthopédie et de massage. Il est également le concepteur d’une nouvelle méthode de kinésithérapie.

Trois enfants sont issus de l’union de Boris et Françoise Dolto. Il s’agit de Yvan-Chrysostome Dolto communément appelé Carlos, Grégoire Dolto et Catherine Dolto. Le premier est un célèbre chanteur, le deuxième est ingénieur et la petite dernière est pédiatre et haptonomiste. Son premier fils, Carlos, est décédé en 2008.

Le scandale autour de la mère de Carlos

En 2020, Françoise Dolto, la mère de Carlos, fait l’objet d’un scandale qui tire ses origines dans une interview que la femme avait donné au Journal Choisir la cause des femmes en 1979. L’experte en psychanalyse a tenu des propos disproportionnés, propos inconcevables aujourd’hui.

En effet, suite à une visite dans un régime pour les victimes de violence conjugale, Françoise Dolto dit : « On comprend qu’un homme marié à une telle femme, qui attendait d’elle qu’elle fasse ce qu’elle avait à faire en vienne à lui taper dessus, en espérant la faire changer. Or, elle est incapable de changer, c’est une infirme. Et il y en a d’autres dans son cas. »

Ces paroles insinuent clairement que les malheureuses femmes qui sont battues ne sont en rien des victimes, car, ayant bien cherché leur situation. De tels propos sont condamnés de nos jours parce que, toutes les constructions optent pour la protection de la femme et de ses droits. Les paroles de Françoise Dolto, mère de Carlos, sont simplement scandaleuses.

à voir