jeudi 1 décembre 2011

Zazie dans le métro de Louis Malle

Zazie dans le métro est une comédie de Louis Malle de 1960.
Cette adaptation de l'oeuvre de Raymond Queneau au cinéma constitue le film-culte de la Nouvelle Vague.

Le spectateur retrouve en partie les contractions (skeutadittaleur), les élisions (t'entends), les coagulations phonétiques (bloudjinzes),  l'argot (racontouze), ... de Raymond Queneau.
Cependant certains aspects du roman ne peuvent, à l'évidence, être rendus par les dialogues du film. Pour le spectateur qui n'a pas lu le roman, le Doukipudonktan perd en partie son effet, bien que le caractère grotesque de la question soit évident.

Au niveau de l'espace, les raccords soudains de plans font passer les personnages d'un lieu à un autre ou les font piétiner. On notera les effets d'accélération (la poursuite), les métamorphoses (la voiture dans les embouteillages), les parcours circulaires (le taxi autour de Saint-Vincent-de-Paul), les travellings (scène de la Tour Eiffel) et les scènes de poursuite à travers Paris. Ces dernières rappellent le cinéma muet, et en particulier le cinéma burlesque américain (Charlie Chaplin, Buster Keaton, ...).

Zazie dans le métro aborde différents thèmes: le rêve (Zazie rêve de prendre le métro, elle invente un mythe concernant ses parents, elle rêve dans le cabaret, ...), la recherche d'identité (l'oncle Gabriel se travestit, la tante Albertine change d'identité sexuelle, le policier a oublié son propre nom, ...), le non-conformisme (le vocabulaire des personnages, le spectacle de l'oncle Gabriel, ...).

On notera la question de Gabriel Pourquoi représente-t-on toujours la ville de Paris commme une femme?


Philippe Collin, assistant à la mise en scène du film, précise que le tournage en extérieur était l'une des constantes de la Nouvelle Vague. Paris n'a pas été le seul lieu de tournage de Zazie dans le métro, il nous apprend qu'une voie d'atterrissage à Orly a servi à la scène des embouteillages.
Philippe Collin souligne l'apport de William Klein au niveau des palissades en lettres colorées utilisées lorsque Louis Malle souhaitait cacher un élément du décor.

Voici un extrait d'un document de Louis Malle pour la préparation du film:
Liste des extérieurs à repérer


Gare de Lyon
a) Restaurant
b) Quai, train, voie
c) Façade arrivée des taxis
d) Abords station de métro


Rues de Paris - Promenade du taxi de Charles
a) Eglise St Vincent de Paul
b) Métro aérien


Rue Turandot (entrée du bistrot, échoppe de Gridoux)
- Café du gymnase, boulevard Bonne nouvelle


Passage couvert Passage du Caire
Passage proche du Palais Royal >> il s'agit en fait de la galerie Vivienne


Rue marche
Style Mouffetard ou Lepic
(Prévoir jours et heures de marché...)


Bouche métro
Probablement proximité des Puces 
Style Nouille - banc

La couverture du film Zazie dans le métro:

Zazie dans le métro
Louis Malle 1960

Si le billet vous a plu, merci de me laisser un commentaire...

4 commentaires:

  1. Bonjour,

    merci pour cet article sur Zazie, très intéressant.

    Bonne continuation

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir,

    Merci pour votre intérêt!

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  3. Superbe article merci beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Camille,

      Merci pour votre commentaire qui m'encourage!

      Excellente soirée

      Isabel

      Supprimer