mardi 1 mai 2012

Les quatre saisons d'Antonio Vivaldi

Concerto no 1 en mi majeur
Le Printemps

I Allegro

0'00'' Le printemps est arrivé
0'33'' Le chant des oiseaux qui
0'53'' festoient l'arrivée du printemps
0'55'' par des chants joyeux
1'17'' Et sous le souffle d'un vent léger, les ruisseaux coulent dans un doux murmure
1'49'' L'orage et les éclairs annoncent sa venue assombrissant l'air de leur noir manteau.
2'25'' Lorsque l'orage se calme, les oiseaux
2'35'' reprennent leurs chants joyeux.



II Largo

0'00'' Le chien aboie. Dans la prairie en fleurs, un chevrier allongé près de son chien fidèle est endormi, bercé par le doux murmure des frondaisons et des herbes.
0'03'' Le chevrier est endormi.





III Allegro

0'00'' Danse paysanne. Au son joyeux d’une cornemuse, des nymphes et des bergers dansent sous les agréables frondaisons, fêtant l’éclat retrouvé du printemps.





Concerto no 2 en sol mineur
L’Été

I Allegro non molto

0'00'' Sous la chaleur brûlante du soleil, les hommes et le bétail languissent.
1'18'' Le coucou fait entendre sa voix, bientôt suivi
2'13'' par la jeune tourterelle et
2'38'' le pinson
2'48'' Douces brises. Le zéphyr souffle doucement
3'05'' mais soudain Borée (le vent du nord) s'en prend à son voisin.
3'46'' Le pâtre pleure, il craint les bourrasques... et son destin.





II Adagio

0'00'' Mouches et guêpes. Le repos du pâtre est perturbé...
0'22'' Tonnerre
0'28'' Mouches. ...par la crainte du tonnerre et des éclairs et par les nuées furieuses de mouches et de guêpes.
0'57'' Tonnerre
1'05'' Mouches. Nuée furieuse
1'55'' Tonnerre
2'03'' Mouches
2'24'' Tonnerre





III. Presto

0'00'' Temps instable d’été. Hélas, ses craintes sont justifiées.
0'08'' Le ciel tonne et fulmine
0'13'' et de gros grêlons
0'15'' écrasent les épis de blé et les tiges majestueuses des autres graines.





Concerto no 3 en fa majeur
L’Automne

I Allegro

0'00'' Danse et chants des villageois. Les paysans célèbrent l'heureuse moisson par des danses et des chants et des danses
1'15'' Le paysan ivre. Sous le charme de la liqueur de Bacchus,
1'37'' Les paysans ivres
2'41'' Le paysan ivre
3'42'' Le paysan ivre dort. …les autres paysans finissent par s'endormir.





II Adagio molto

0'11'' Las des plaisirs de la fête, les paysans abandonnent les chants et les danses et se reposent sous la brise légère. La saison invite beaucoup d’entre eux à un très doux sommeil.





III Allegro

0'00'' La chasse. À l’aube, les chasseurs partent pour la chasse avec leurs cors, leurs fusils et leurs chiens. 1'40'' La bête sauvage fuit. Les chasseurs poursuivent la bête sauvage.
1'53'' Déjà à bout de souffle et effrayée par le bruit des fusils et des chiens, la bête blessée,
2'49'' fatiguée de fuir, mais vaincue, elle meurt.





Concerto no 4 en fa mineur
L’Hiver

I Allegro non molto

0'00'' L'on grelotte de froid dans la neige glacée.
0'38'' Sous le souffle glacial du vent terrible,
1'14'' on tape des pieds par terre pour se réchauffer. On court on tape du pied à tout instant.
1'49'' Les vents
2'32'' Il fait tellement froid que l’on claque des dents.





II Largo

0’00’’ La pluie. On s’installe près du foyer pour couler des jours paisibles au coin du feu tandis qu’il pleut dehors.





III Allegro lento

0’00’’ On marche sur la glace
0’27’’ à pas lent
0’29’’ par crainte de tomber.
0’33’’ On marche lentement et avec appréhension
0’53’’ Mouvement brusque.
0’55’’ On glisse et on tombe.
1’03’’ On tombe
1’06’’ On se précipite. On s’élance encore sur la glace à toute allure.
1’53’’ Mais soudain la glace craque et se brise.
2’12’’ On entend le Sirocco (vent chaud du désert) souffler par la porte ferrée,
2’51’’ Le Borée (vent froid du nord) et tous les vents se livrent bataille :
3’23’’ C’est l’hiver, qui nous apporte tant de joies.







Aucun commentaire:

Publier un commentaire