mercredi 1 août 2012

Habibi de Craig Thompson

Habibi est une bande dessinée de l’américain Craig Thompson publiée chez Casterman (version française) en 2011.


Habibi est l'histoire de Dodola, une petite fille vendue par ses parents à un scribe. Dans cette relation matrimoniale répugnante entre un adulte et une enfant, la petite fille se console en apprenant à lire, à écrire et en écoutant des histoires extraites des Livres Sacrés. Lorsque des voleurs assassinent son mari, Dodola est conduite au marché aux esclaves. Elle y rencontre Zam, un petit orphelin, qu’elle va chérir comme son propre fils. Les deux orphelins trouvent refuge dans l'épave d'un bateau échoué dans le désert…

L’époque et les lieux indéfinis nous projettent dans un conte imaginaire dans la première partie de l’ouvrage mais c’est notre contemporain occidental et bien réel que l’on reconnaît dans la deuxième partie. Le passage entre les deux mondes est brutal, on commence par apercevoir un aqueduc puis un camion. Cependant, à travers la mécanisation du bateau échoué dans le désert, l’auteur avait laissé quelques bribes d’informations…

Cet ouvrage époustouflant tire sa richesse de ses nombreuses influences et de ses thèmes.
L’histoire est entrecoupée de récits mythiques que Dodola raconte à Zam:
- des extraits des Livres Sacrés (Adam, Abraham, Noé et Cham, Moïse, Ismael et Isaac, …)
- les secrets de la calligraphie arabe
- les mythes païens (Bahucha Ra Mata, la déesse protectrice des eunuques)
- des extraits du conte des Mille et Une Nuits
ainsi que d’explications sur la symbolique des chiffres, des carrés magiques, de la géométrie, …

Malgré une atmosphère onirique, le lecteur est surpris par la multitude de sujets abordés :
- la condition féminine : le mariage forcé, l’esclavage sexuel (harem), le viol, la maltraitance
- la religion et les multiples paraboles présentées
- l'environnement, pollué par les hommes (amoncellement des déchets, vie dans une déchetterie, surconsommation dans les villes, ...) et notamment :
- l’eau : l’eau qui vaut plus que tout l’or du monde (tour de magie de Dodola), les canalisations, les systèmes de transport et de distribution d’eau, la collecte des eaux usées, la sécheresse, ici provoquée par un barrage, qui plonge les peuples dans la misère, … et par peur du manque, Dodola fait un énorme stock de bouteilles d’eau dans son appartement
- la sexualité: la violence associée ou à l'inverse l'abstinence, la castration, les relations choquantes entre les hommes et leurs épouses petites filles, …
- la naissance: la grossesse, l'amour d'une mère pour son enfant, l’adoption, …
- les clivages sociaux et technologiques: la misère du peuple en regard de la richesse en Wanatolie, …
- le racisme: l’histoire de Cham dans les Livres Sacrés, la profession de Zam en Wanatolie, …
- les paradis artificiels : la consommation d’opium généralisée
- l’éducation : l'apprentissage de Zam auprès de Dodola, la présence inopportune de Dodola dans la bibliothèque du palais, la transmission orale des connaissances et mythes, …
- la nature humaine : la solidarité, le partage, la générosité, … mais aussi l’intolérance et la cruauté
- la condition humaine : l’esclavage, l’enfermement et la liberté, la solitude, le pouvoir, les mutilations, l’exploitation des hommes, les humiliations...

Chaque planche foisonne d’ornements inspirés de la calligraphie arabe, de détails raffinés, … et semble ciselée comme un métal précieux. Le lecteur comprend aisément qu’il ait fallut sept ans à Craig Thompson pour produire un ouvrage à ce point éblouissant.


Habibi est un ouvrage de bande-dessinée captivant, au scénario intelligent et se lit d’une traite malgré son volume (670 pages).

Titre : Habibi
Auteur : Craig Thompson
Editions : Casterman
Collection : Ecritures
Publication : 26 octobre 2011
ISBN : 9782203003279

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire