dimanche 24 février 2013

L'Orchestre de l'Opéra d'Edgar Degas

L'Orchestre de l'Opéra est une peinture d'Edgar Degas réalisée aux environs de 1870.

L'Orchestre de l'Opéra
Edgar Degas
environ 1870
Huile sur toile
56,5 cm par 46 cm
Musée d'Orsay Paris


Au premier plan, l'oeil du spectateur est saisi par une balustrade recouverte de velours. Cet élément du décor formalise la séparation de la salle et de la fosse d'orchestre.

Au deuxième plan, le spectateur découvre treize musiciens. Bien qu'ils soient placés dans un espace réduit, chacun est identifié par son visage, son instrument et sa position.
Certains des musiciens représentés sont des amis d'Edgar Degas. Ainsi Désiré Dihau, le bassoniste (de profil au centre), le violoncelliste Pilet, le chanteur Pagans, le chorégraphe Gard et le peintre Piot-Normand, le compositeur Souquet, le docteur Pillot, le flûtiste Altès, le violoniste Lancien, le violoniste Gout, le contrebassiste Gouffé.
Le chef d'orchestre n'est pas représenté, il est juste suggéré par l'orientation des regards des musiciens.
Edgar Degas n'a pas cherché à retranscrire l'exactitude de cet orchestre: ses amis ne jouent pas dans l'orchestre de l'Opéra, les cordes devraient être placées devant les vents, Désiré Dihau, le bassoniste, est placé au premier plan de cet orchestre, ...

La partie centrale du tableau, accordée aux musiciens, domine les deux autres (la salle et la scène): Edgar Degas accorde une grande importance à l'orchestre.

Sur la gauche, dans une loge d'avant-scène, un spectateur solitaire observe de loin les danseuses.

Le quart supérieur de la toile représente la scène et quelques danseuses qui évoluent sur celle-ci.
Cette toile juxtapose deux mondes: les musiciens sont sérieux, concentrés, dans un local étroit et sombre, seuls des hommes sont représentés, en costumes sombres. A l'inverse, les danseuses portent des couleurs vives dans un décor aux tonalités bleues et vertes, elles sont féminines avec leurs tutus romantiques et un éclairage scintillant.
C'est donc, très naturellement, que l'oeil du spectateur remonte de la fosse vers la scène qui offre poésie et mystère.

Edgar Degas, grand amateur d'opéra et de ballet, a souhaité représenter ici une salle de la rue Le Peletier, située dans le 9eme arrondissement de Paris et détruite par un incendie en 1873. Sa destruction permettra à l'Opéra de Paris de s'installer définitivement à l'Opéra Garnier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire